Le roi Philippe et le roi Willem-Alexander attristés par le décès du comte Jacques Rogge

Le Comité olympique belge, le monde du sport et de la noblesse sont attristés par la mort du comte Jacques Rogge. Il était à la tête du Comité international olympique de 2001 à 2013. Il est décédé à 79 ans, juste après avoir assisté une dernière fois aux Jeux olympiques de Tokyo et pendant les Jeux paralympiques de Tokyo. Le roi Philippe de Belgique et le roi Willem-Alexander des Pays-Bas ont envoyé leurs condoléances à sa famille.

Lire aussi : Margareta de Roumanie abattue par la mort de son «frère» Amédée de Savoie-Aoste

Jacques Rogge : le skipper, rugbyman et chirurgien

Jacques Rogge est né le 2 mai 1942 à Gand. Il suivra des études de médecine et deviendra chirurgien orthopédique. Parallèlement, il pratique plusieurs sports en semi-professionnel. Trois fois champion du monde dans sa catégorie en voile, le skipper participera aussi à trois Jeux olympiques, en 1968, 1972 et 1976, sans décrocher de médaille. Également rugbyman, il permet à son équipe d’être championne de Belgique et il est sélectionné dans l’Équipe nationale de rugby à XV.

À partir de 1976, il est trop tard pour réaliser des prouesses sportives et se dirige vers l’administration sportive, rejoignant l’organisation des Jeux olympiques. De 1989 à 1992, il devient président du Comité olympique belge et également chef des Comités olympiques européens. En 1991, il rejoint le Comité international olympique. En 1993, il est anobli par le roi Albert II et devient chevalier. Le chevalier Jacques Rogge est ensuite à la tête de nombreuses commissions antidopage. En 2001, il est élu président du CIO, remplaçant Juan Antonio Samanranch, en poste depuis 1980.

Le président du CIO devenu comte

En 2002, le roi Albert II élève le chevalier Jacques Rogge au rang de comte. Il fera un second mandat à la tête du CIO, poste qui s’achèvera en 2013. Il a été remplacé par Bach, toujours à la tête du Comité international olympique. Il est décédé à 79 ans, ce 29 août 2021. Le comte Rogge avait été fait chevalier commandeur honoraire de l’ordre de Saint-Michel et Saint-Georges par la reine Elizabeth II en 2014. Il était grand officier de l’ordre de Léopold toujours sous le règne d’Albert II. Sous le règne du roi Philippe, le comte Rogge avait été reçu Grand-croix de l’ordre de la Couronne en 2013. Il avait également reçu la Légion d’honneur du président Nicolas Sarkozy, et l’ordre de l’Amitié en Russie.

Le roi Philippe remet au comte Jacques Rogge la Grand-croix de l’ordre de la Couronne en 2013 (Photo : Twitter/MonarchieBe)

Le roi Philippe et sa famille ont réagi à la mort du comte, indiquant être «très attristés par le décès du comte Jacques Rogge. Un grand homme du sport belge et de l’olympisme nous a quittés. Nos pensées vont à sa famille et à ses amis». Le roi Willem-Alexander des Pays-Bas a lui aussi réagi publiquement à son décès : «Avec la mort de Jacques Rogge, la communauté olympique a perdu une figure de proue inoubliable. Pendant douze ans, il a dirigé le CIO avec beaucoup de détermination et de convivialité. Son amour du sport, son respect pour les athlètes et son engagement passionné envers le fair-play ont maintenu la flamme olympique allumée, même dans des circonstances difficiles», a expliqué le roi des Pays-Bas.

«Il a donné aux jeunes une place à part entière et valorisée dans le mouvement olympique. Je repense avec gratitude et tendresse à nos nombreuses rencontres, et j’ai – comme beaucoup d’autres – chéri son amitié». La reine Beatrix avait reçu le comte belge chevalier commandeur de l’ordre d’Orange-Nassau par décret, en 2012. Au Luxembourg, Jacques Rogge était chevalier grand croix de l’ordre d’Adolphe de Nassau.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr