Le roi d’Arabie saoudite paie le voyage à La Mecque des 200 survivants de l’attentat de Christchurch

Le roi Salmane Al-Saoud a décidé d’inviter à La Mecque 200 survivants des attentats ayant eu lieu en Nouvelle-Zélande, le 15 mars derniers. Les survivants et leurs proches sont invités à réaliser le hajj, l’un des piliers de l’islam, sans devoir payer leur logement ni les tickets d’avion. Un geste apprécié par tous les fidèles car il peut s’agir d’un voyage onéreux pour certaines familles, vu la distance qui sépare les deux pays, alors qu’il s’agit d’un des cinq piliers de l’islam à réaliser au moins une fois dans sa vie.

Le roi Salmane a été profondément choqué par les attentats de Christchurch

Vendredi, environ 2,5 millions de musulmans rejoindront Le Mecque. Parmi eux, les rescapés de l’attentat contre la mosquée de Christchurch, qui sont invités à s’y rendre gratuitement accompagnés de leur famille. L’attentat islamophobe perpétré par un suprémaciste en Nouvelle-Zélande, en mars dernier, avait fait 52 morts. Cet attentat avait profondément choqué le roi Salmane, qui voulait absolument faire quelque chose en mémoire de victimes, selon l’ambassadeur d’Arabie saoudite en Nouvelle-Zélande, Abdulrahman Al-Suhaibani.

Le logement et le déplacement sont offerts par le roi d’Arabie saoudite qui accueille les rescapés à La Mecque

Chaque année, le roi d’Arabie saoudite invite des centaines de musulmans dans son pays afin qu’ils réalisent le hajj. Mais c’est la première fois que le roi Salmane invite des Néo-Zélandais. Il y a deux semaines, l’ambassadeur s’est rendu à Christchurch et il a offert aux invités du roi, les tenues de pèlerins qu’ils devront porter. Des centaines d’hommes portant cette tunique blanche ont donc été aperçus en masse à l’aéroport de Wellington avant-hier, se dirigeant, après escales, vers l’Arabie saoudite. Parmi les rescapés, il y a des blessés ou d’autres qui ont vu un proche mourir.

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr