Le roi Salmane accueille les monarques voisins au Conseil de coopération du Golfe : l’émir du Qatar absent

Le Conseil de coopération du Golfe s’est tenu ce mardi à Riyad, en Arabie saoudite. Cette rencontre annuelle est l’occasion de réunir les six monarchies du Golfe et de parler ensemble de l’avenir de la région et de renforcer leurs alliances. Cependant, l’émir du Qatar était absent, lui qui est toujours en conflit avec ses voisins. Le roi Salmane d’Arabie saoudite était présent. Normalement, le sultan d’Oman est en Belgique pour se faire soigner. Pourtant, Qabus ibn Saïd a pris la peine d’interrompre ses soins et a fait un aller-retour exceptionnel d’une journée pour participer à la réunion. L’émir Sabah IV du Koweït, le roi Hamed ben Issa Al Khalifa de Bahreïn, et l’émir Khalifa ben Zayed Al Nahyane, président des Émirats arabes unis étaient tous présents. Ce 40e Conseil était président par le Secrétaire général Abdoulatif ben Rachid el-Zaïani.

Lire aussi : L’émir du Qatar remet les trophées anti-corruption au Rwanda

L’émir du Qatar n’a pas accepté l’invitation du roi d’Arabie saoudite

Depuis juin 2017, l’Arabie saoudite a rompu ses liens avec le Qatar, accusant l’émirat de terrorisme, en soutenant des mouvements islamistes et de se rapprocher de l’Iran. Hier, était l’occasion pour les voisins ennemis de tenter une réconciliation, surtout que le roi Salmane avait envoyé une invitation à l’émir du Qatar, le cheikh Tamim bin Hamad Al Thani. Mais l’émir n’a pas répondu présent et il a préféré envoyer quelques hauts responsables. Le seul signe encourageant a eu lieu récemment avec la Coupe du Golfe de football. Celle-ci a eu lieu au Qatar et les équipes saoudienne, émiratie et bahreïnie ont toute participé à l’événement. Notez que l’Égypte, qui n’est pas membre du Conseil, participe également au blocus contre Doha.

Lire aussi : Le fils de l’émir du Qatar accusé d’avoir commandité un double meurtre

Parmi les revendications des membres du Conseil, il y a la demande de la fermeture de la base militaire turque au Qatar et l’adoption d’une position plus hostile face à l’Iran. L’absence de l’émir du Qatar a été perçue comme une posture désinvolte par certains. Le ministre bahreïni des Affaires étrangères, le cheikh Khalid bin Ahmed Al Khalifa, a déclaré mardi être déçu par le « manque de sérieux » du Qatar pour mettre fin à son différend avec les quatre pays arabes le boycottant.

Le 40e Conseil de coopération du Golfe a permis de renforcer les liens des monarchies arabiques

Les dirigeants du Golfe présents au Conseil ont discuté des moyens de renforcer la coopération et l’intégration dans les domaines de la politique, de la défense et de la sécurité, tout en examinant les développements politiques régionaux et internationaux.

Le roi Salmane d’Arabie saoudite était accompagné de son fils, le prince héritier Mohammed ben Salman Al Saoud, vice-Premier ministre et ministre de la Défense. L’émir Khalifa ben Zayed Al Nahyane, président des Émirats arabes unis et également émir d’Abu Dhabi, était accompagné de l’émir Mohammed ben Rachid Al Maktoum, vice-président et Premier ministre des Émirats arabes unis et également émir de Dubaï.

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.

No Comments Yet

Leave a Reply