Abdallah II et Rania de Jordanie récompensés par le Saint-Siège à New York pour leurs actions de pacification

Le roi Abdallah II est depuis le 6 mai aux États-Unis, où il rencontre plusieurs responsables du discours interreligieux. À New York, le roi et la reine de Jordanie ont reçu le prestigieux prix de la Path to Peace Foundation, en reconnaissance de leur travail pour le maintien de la paix à Jérusalem.

Lire aussi : Le retour du roi Abdallah dans son pays : le roi de Jordanie chaleureusement accueilli par ses proches

Le roi Abdallah et la reine Rania reçoivent le prix Path to Peace à New York

En 2015, la princesse Haya de Jordanie, demi-sœur du roi Abdallah II, avait reçu le prix de la fondation Path to Peace. Sept ans plus tard, c’est au tour du roi Abdallah et de son épouse, la reine Rania, d’obtenir cette récompense. La Path to Peath Foundation soutient la mission du Saint-Siège aux Nations unies, avec pour président l’archevêque Gabriele Caccia, observateur permanent du Saint-Siège aux Nations unies.

Le prix est décerné à des personnes ou des organismes dont le travail a été apprécié pour la promotion du dialogue interreligieux ou pour la promotion des efforts humanitaires. Par exemple, trois secrétaires généraux de l’ONU ont reçu ce prix, l’Egyptien Boutros Boutros-Ghaly en 1993, le Ghanéen Kofi Annan en 2000 et le Portugais Antonio Guterres en 2021.

Cérémonie de réception du prix Path to Peace 2022 (Photo : Royal House by PPE/Nieboer/DDP/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Le roi Abdallah et la reine Rania partagent un iftar avec des jeunes orphelins

Ce 9 mai 2022, le roi Abdallah II et la reine Rania sont venus rechercher leur prix décerné lors d’une cérémonie à New York. La fondation a déclaré avoir remis le prix aux souverains pour leur « promotion de l’harmonie et du dialogue interreligieux, ainsi que pour leur renforcement des perspectives de paix et les efforts humanitaires de la Jordanie pour accueillir les réfugiés ».

« Notre voyage sur le chemin de la paix doit passer par Jérusalem », a déclaré le roi Abdallah en récupérant son prix. « Des milliards de personnes à travers le monde portent cette ville sainte dans leur cœur. Elle abrite nos prières et abrite nos espoirs ». Le roi de Jordanie a déclaré que Jérusalem est la clé de l’avenir de paix et de stabilité. Le roi Abdallah est depuis toujours un défenseur de la solution de deux États. Son épouse, la reine Rania, est d’origine palestinienne.

La Jordanie joue un rôle important à Jérusalem puisqu’elle est en charge de la sécurité des Lieux saints musulmans et chrétiens à Jérusalem. Le roi de Jordanie se proclame donc « protecteur » des Lieux saints. Le roi a ajouté que Jérusalem abrite de nombreux chrétiens arabes qui font partie de la plus ancienne communauté chrétienne du monde, et qu’il est vital pour tous de protéger leur présence dans la ville sainte. « Jérusalem devrait être un point d’ancrage pour la paix et la coexistence, pas pour la peur et la violence ».

Le Roi a exhorté la communauté internationale à aider les Palestiniens et les Israéliens à se remettre au travail pour mettre fin à la crise afin de parvenir à une paix juste et durable qui puisse offrir un avenir d’espoir aux deux parties, sur la base de la solution à deux États, ajoute la Cour royale hachémite dans son communiqué.

Le roi Abdallah a commencé son séjour aux États-Unis en abordant en Floride la question de la sécurité au Moyen-Orient, puis il a rejoint Washington pour aborder la thématique des réfugiés et du dialogue religieux. Il a profité de son escale à New York pour récupérer son prix mais aussi pour rencontrer des groupes de chrétiens avec lesquels il a souhaité parler de la présence chrétienne sur les Lieux saints.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr