Albert II de Monaco à la Semaine de Kiel pour honorer Albert 1e

Le prince Albert II de Monaco était ce mercredi 8 septembre à Kiel, en Allemagne, dans le cadre de la Semaine de Kiel, une régate annuelle. Le prince Albert 1e de Monaco, arrière-grand-père d’Albert II, avait pour habitude d’assister à la régate. La visite était aussi l’occasion d’entretenir des relations diplomatiques avec l’empereur Guillaume II.

Lire aussi : Albert de Monaco défend les océans au World Ocean Summit 2021

Le prince Albert 1e et ses visites à la régate de Kiel

Le prince Albert II a laissé ses enfants seuls sur le Rocher après leur première journée à l’école primaire. Il a pris la direction du nord de l’Allemagne où il souhaitait assister à une journée de la Semaine de Kiel. Cette régate annuelle a longtemps été le lieu mondain où les dirigeants et chefs d’État européens se retrouvaient pour discuter de diplomatie dans un lieu informel.

Le prince Albert II avec Katja Matthes, chercheuse et directrice de GEOMAR sur le port de Kiel (Photo : Chris Emil Janssen/Imago/ABACAPRESS.COM)

La première régate de Kiel a été organisée en juin 1882. Neuf ans plus tard, l’empereur Guillaume II y participe. Rapidement, la régate attirera les royautés européennes qui souhaitent rencontrer l’empereur. Le prince Albert Ie, yachtman et océanographe, se rend pour la première fois à Kiel en 1896. Il ne participera jamais à la régate, son bateau ne correspondant pas à la catégorie en compétition.

«L’occasion est donnée au prince et à Guillaume II de se rencontrer. Le prince apprécie l’empereur et il souhaite profiter de l’atmosphère informelle de la réunion pour faciliter une diplomatie parallèle et favoriser le rapprochement franco-allemand.ce et l’Allemagne», peut-on lire sur le site officiel du Gouvernement princier.

Ce 8 septembre 2021, le prince Albert II de Monaco s’est rendu à Kiel pour rendre hommage à son aïeul. Le gouvernement monégasque célèbre depuis 2019 déjà le centenaire de la mort du prince Albert Ie. Depuis 2019, une série d’événements sont organisés en marge du centenaire. Les événements se sont intensifiés fin 2020. En 2021 puis en 2022, année véritable du centenaire, plusieurs célébrations sont au programme.

Le prince Albert II baptise un robot sous-marin qui porte le nom de son aïeul

Le prince Albert II a rendu hommage à Albert 1e au GEOMAR Helmholtz Center for Ocean Research Kiel. Le prince Albert 1er et le chercheur maritime de Kiel Otto Krümmel ont conçu conjointement des projets de recherche internationaux en Méditerranée. Albert 1e avait d’ailleurs invité le chercheur allemand à visiter son musée océanographique à Monaco.

Représentation d’Albert 1e, yachtman et océanographe, à bord d’un navire (Image : Wikimedia Commons)

En 2016, le prince Albert II de Monaco, très engagé dans la préservation des océans, a reçu le German Ocean Award lors du 41 e Congrès de la CIESM à Kiel. En 2017, il a visité le nouveau Ocean Science Center Mindelo de GEOMAR au Cap-Vert, une initiative soutenue par Kiel. Suite à ces différentes initiatives et en mémoire de l’ancien souverain monégasque, le prince Albert II était invité ce mercredi à baptiser un nouveau robot sous-marin autonome (AUV) qui porte le nom de son arrière-arrière-grand-père, «AUV Albert I. de Monaco».

«Nous retrouvons, au cœur de la cérémonie qui nous unit aujourd’hui, la même foi en la science, en ses promesses de progrès, en sa capacité à changer le destin de l’humanité et celui de la planète», a déclaré le prince Albert II en baptisant l’AUV. «Ce robot sous-marin autonome en est, je crois, l’incarnation.»

L’AUV Albert I de Monaco a été construit par IQUA Robotics en Espagne. Il mesure environ 1,5 mètre de long et peut plonger jusqu’à 200 mètres de profondeur, explique GEOMAR dans son communiqué. Équipé de divers capteurs, dont un sonar à balayage latéral et un capteur d’oxygène, l’appareil peut être utilisé à la fois pour des mesures en eau libre et pour la cartographie des fonds marins.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr