Georges de Russie et sa future épouse ont choisi Fabergé pour concevoir leurs alliances

Le 1e octobre prochain, le grand-duc héritier Georges Mikhaïlovitch et Rebecca Victoria Romanovna Betterani se diront oui à Saint-Pétersbourg. Les préparatifs s’accélèrent et une grande nouvelle vient confirmer le prestige de ce mariage, qui se veut dans le respect des traditions. C’est le joaillier Fabergé qui vient d’être commissionné pour concevoir les alliances des futurs mariés.

La future épouse du tsarévitch Georges porte son diadème Chaumet. Le couple a choisi Fabergé pour concevoir leurs alliances (Photo : David Nivière/Abacapress)

Lire aussi : La fiancée du tsarévitch Georges choisit son diadème de mariage chez Chaumet

Des alliances Fabergé dans la tradition des Romanov

«Nous sommes ravis que, dans la pure tradition des Romanov, l’heureux couple ait choisi Fabergé pour concevoir leurs alliances de mariage», a annoncé hier Sarah Fabergé, arrière-petite-fille de Pierre-Karl Fabergé. Les œufs de Pâques réalisés par le joaillier pour Alexandre III, fin du 19e siècle, puis pour son fils, Nicolas II, sont devenus célèbres dans le monde entier. Fabergé a conçu 54 œufs pour la famille impériale.

Le tsar Alexandre III avait croisé la route du joaillier Pierre-Karl Fabergé en 1882 lors d’une exposition. Séduit par le travail de cet artisan récompensé, il lui commande des boutons de manchette, qui l’impressionneront. Deux ans plus tard, Fabergé était nommé fournisseur de la Cour impériale, en concurrence avec Bolin, l’autre joaillier impérial.

Un des 54 œufs Fabergé conçus pour pour la famille impériale. Cet œuf était une commande du tsar Nicolas II, appelé l’Œuf napoléonien, il commémore les 100 ans de la bataille de Borodino. Nicolas II l’a offert à sa mère, l’impératrice douairière Maria Fiodorovna en 1912 (Photo : Wikimedia Commons)

Lire aussi : Le prince Joachim et la princesse Yasmine dans l’univers Chaumet de Napoléon et Joséphine

Le tsarévitch Georges choisit l’ancien fournisseur de la Cour impériale pour sa bague de mariage

La famille Fabergé a célébré en 2020 le centenaire de la mort de Pierre-Karl Fabergé. C’est en 1994 que son arrière-petit-fille, Sarah Fabergé a présenté sa première collection. En 2007, elle a choisi de rejoindre l’entreprise familiale, à la mort de son père Theo. L’héritière est principalement en charge à présent des projets particuliers. «Je suis honorée de superviser cette commande, en travaillant étroitement avec un joaillier russe de renom et maitre dans l’art, pour donner vie aux symboles de ce mariage. La boucle de l’histoire est bouclée».

Georges Mikhaïlovitch et sa future épouse ont choisi des alliances Fabergé (Photo : Famille impériale)

On sait également que la future mariée du tsarévitch portera un diadème Chaumet contemporain. Quant à sa robe, Rebecca Victoria assure qu’elle sera «imposante mais sobre avec un tissu contemporain mais style très classique.» À l’occasion de son mariage, sa belle-mère, la grande-duchesse Maria Vladimirovna lui conférera le titre de princesse et le prédicat d’Altesse Royale.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr