Le prince Joachim et la princesse Yasmine dans l’univers Chaumet de Napoléon et Joséphine

Le prince Joachim Murat et son épouse ont visité l’exposition dédiée à la relation entre la maison de joaillerie Chaumet et l’empereur Napoléon. Le prince Joachim a pu y découvrir un bijou appartenant appartenant à son aïeule, la reine Caroline de Naples.

Le diadème bandeau orné de perles et d’intailles d’agate nicolo de la reine Caroline de Naples, aïeule du prince Joachim Murat (Photo : David Nivière/Abacapress)

Lire aussi : Joachim et Yasmine Murat à Marseille pour le bicentenaire de la mort de Napoléon

Les plus belles parures de l’Empire conçues par Chaumet

C’est dans le magnifique hôtel particulier au n°12 de la place Vendôme du siège de chez Chaumet, qu’une collection de bijoux incroyables attend les amateurs de parures royales. Marie-Étienne Nitot, fondateur de la maison Chaumet, fut l’un des témoins du règne de Napoléon. Le bijoutier deviendra le fournisseur officiel de l’Empereur en 1802 et on lui doit plusieurs des plus beaux diadèmes, colliers et broches portés par l’impératrice Joséphine ou même les sœurs de Napoléon. Rappelons-nous aussi de la lourde tiare pontificale offerte par Napoléon à Pie VII à l’occasion de son sacre. Ce diadème surmonté par l’une des plus célèbres émeraude de l’histoire n’est toutefois pas exposé à Paris.

Le prince Joachim et la princesse Yasmine Murat étaient en visite à Paris ce 5 mai 2021, faisant partie des personnalités invitées à se joindre à la famille Bonaporte qui commémorait le bicentenaire de la mort de Napoléon aux Invalides. Le descendant du roi de Naples et son épouse ont ensuite visité l’exposition Joséphine et Napoléon, une histoire (extra)ordinaire chez Chaumet. L’exposition est visible au public jusqu’au 18 juillet.

Le prince Joachim Murat et la princesse Yasmine admirent les bijoux réalisés par Chaumet pour Napoléon et son épouse Joséphine (Photo : David Nivière/Abacapress)

Lire aussi : Diadème et parure de diamants et saphirs de Stéphanie de Beauharnais aux enchères

Le prince de Pontecorvo et son épouse découvrent les parures de l’Empire

Dans les salons privés de chez Chaumet, le prince de Pontecorvo a pu découvrir de nombreux bijoux de l’Empire. D’autres objets plus étonnant, comme la corbeille de mariage de l’impératrice Joséphine, rappellent des traditions du 18e siècle. Cet objet, également appelé le «sultan», fut offert par le jeune général Bonaparte en mars 1796 à la veuve Joséphone de Beauharnais, comme l’explique la Fondation Napoléon.

Parmi les bijoux exposés, il y a une parure de bijoux en micromosaïque et la parure de camées en malachite de l’impératrice Joséphine. Cette parure en pierre verte semi-précieuse amorce le début des bijoux fantaisies. Des figures et des portraits de style antique sont gravés sur les pierres qui composent ces bijoux sertis de perles fines. La parure comprend deux colliers, une paire de bracelets, un diadème, une broche, un pendentif et six épingles.

La parure de camées en malachite de l’impératrice Joséphine exposée chez Chaumet (Photo : David Nivière/Abacapress)

Le trône de Napoléon, un bicorne de l’empereur et plusieurs tableaux familiaux viennent compléter cette exposition. Également, on y retrouve une sculpture grandeur nature de l’impératrice Joséphine, vêtue d’une composition contemporaine. La sculpture représente Joséphine qui s’apprête à embrasser son destin. Elle fait face à un miroir, qui reflette son image, à laquelle vient s’ajouter virtuellement le diadème de camées en imagerie 3D.

Une statue contemporaine de Joséphine qui contemple son destin, dans le miroir qui reflète son diadème de camées (Photo : David Nivière/Abacapress)

Enfin, le prince Joachim Murat et son épouse ont pu admirer le diadème bandeau orné de perles et d’intailles d’agate nicolo de la reine Caroline. La reine de Naples fut l’épouse du roi Joachim Murat. Caroline était également la sœur de Napoléon 1e. Les descendants de Caroline et Joachim sont donc cousins de la famille Bonaparte. La princesse Yasmine était fascinée par ce diadème ayant appartenu à l’arrière-arrière-arrière-arrière-grand-mère de son époux.

La princesse Yasmine admire le diadème de Caroline Bonaparte (Photo : David Nivière/Abacapress)

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr