L’ancien royaume de Zandé couronne son nouveau roi 117 ans après le décès du roi Gbudue

Le royaume ou principauté de Zandé (aussi appelée Azande) a de nouveau un roi. L’arrière-petit-fils du dernier roi Gbudue a été couronné ce mercredi lors d’une cérémonie traditionnelle au palais de Yambio, en présence de représentants du gouvernement du Soudan du Sud. Le nouveau roi Atoroba Peni Rikito occupe à présent le trône de ce royaume traditionnel du Soudan du Sud.

Lire aussi : Le nouveau roi du Dahomey a été élu : fin de la crise successorale sur le trône de l’ancien royaume béninois

Le royaume de Zandé restauré après un siècle de sommeil

Au Soudan du Sud, un pays aux tensions politiques extrêmes, les leaders traditionnels ont une influence importante sur la population, dont les conflits tribaux sont encore au centre des préoccupations. Le 9 février, la population zandé célèbre chaque année son dernier roi, Gbudue, tué par des soldats britanniques en 1905. Cette année, les célébrations étaient d’autant plus importantes qu’une cérémonie de couronnement était organisée en ce jour. La cérémonie de couronnement marque aussi la restauration du royaume.

https://www.bbc.com/news/live/world-africa-59931680?ns_mchannel=social&ns_source=twitter&ns_campaign=bbc_live&ns_linkname=6203ff3d571bfc64f8e63863%26South%20Sudan%20kingdom%20restored%20after%20117%20years%262022-02-09T20%3A32%3A19%2B00%3A00&ns_fee=0&pinned_post_locator=urn:asset:c8103ae0-fc65-4206-b8f4-9441f858e361&pinned_post_asset_id=6203ff3d571bfc64f8e63863&pinned_post_type=share

William Peni Rikito Gbudwe (parfois aussi prénommé Wilson) a été reconnu puis intronisé roi Atoroba de Zandé cette semaine, au palais de Yambio, une ville située au sud du Soudan du Sud, capitale de l’État d’Équatoria-Occidental, à la frontière avec la République démocratique du Congo. Son couronnement a eu lieu 117 ans après la mort de son arrière-grand-père, le roi Gbudue. 

Outre des centaines d’invités locaux, une délégation du gouvernement du Soudan du Sud était présente pour officialiser la restauration du trône traditionnel de Zandé. Selon Eye Radio, la présidente du parlement du Soudan du Sud, Jemma Nunu Kumba, était présente, ainsi que le ministre des Affaires étrangères, Barnaba Marial Benjamin ou encore, le gouverneur de l’État d’Equatoria-Occidental, Emmanuel Adil.

Lire aussi : Le roi des Zoulous rencontre Miss Afrique du Sud : les réseaux sociaux s’enflamment

Le roi Gbudue, l’arrière-grand-père d’Atoroba, était le dernier souverain d’Azande, mentionné comme « martyr » sur sa tombe. Il a été tué par des soldats britanniques en 1905. Gbudue est devenu un symbole du nationalisme anticolonial. Il est considéré comme un martyr dans la lutte pour la liberté du Soudan du Sud contre le dirigeant colonial britannique. 

Selon le Rift Valley Institute, le roi Gbudue Bazingi était « sans doute la personne la plus importante dans l’histoire récente du peuple Zandé ». Pendant son règne, il a fait face au trafic d’ivoire et d’esclaves. Il a tenu tête à des responsables du gouvernement égyptien, des responsables des forces britanniques et belges, tout en réglant des conflits et des guerres internes à la population Zandé. 

Le nouveau roi n’aspire pas au pouvoir politique, comme l’a expliqué un membre de la famille royale à la BBC. Le prétendant au trône n’a pas l’intention de militer pour l’émancipation administrative de son peuple et d’en faire un État indépendant. Le roi aura pour but principal de travailler avec les autorités locales pour promouvoir et maintenir les anciennes traditions.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr