Harry et Meghan mettent en garde la presse des prochaines poursuites judiciaires en cas d’intrusion dans la vie privée

Hier, les Sussex ont publié une lettre destinée à la presse pour mettre en garde les médias des futures poursuites judiciaires qu’ils risquaient d’encourir s’ils diffusaient des photos prises sans leur consentement. Cette déclaration du prince Harry et de Meghan a été envoyée suite à la publication hier, de photos prises par des paparazzis sur lesquelles ont peut voir Meghan promener ses deux chiens avec Archie dans les bras, alors qu’elle se baladait dans le parc régional Horth Hill, sur l’île de Vancouver.

Les Sussex recherchent la paix médiatique au Canada

Depuis les vacances de fin d’année, le duc et la duchesse de Sussex ont trouvé refuge à North Saanich, sur l’île de Vancouver. Alors qu’ils devaient reprendre leurs activités habituelles au Royaume-Uni, dès le début de l’année 2020, les Sussex avaient surpris les Britanniques et le public du monde entier en annonçant vouloir quitter un certain nombre de leurs fonctions royales. Bien que la décision assez radicale de la reine ait pu peiner le prince Harry, les Sussex ont eu en quelque sorte gain de cause, et peuvent désormais recommencer une vie indépendante au Canada, où ils semblent vouloir s’installer. La-bas, ils cherchent un peu de calme et de tranquillité médiatique. Sauf que pour le moment, les paparazzis sont amassés autour de la propriété qu’ils occupent, le Canada n’étant traditionnellement pas un pays habitué à traquer les célébrités.

Harry et Meghan poursuivront en justice les paparazzis et la presse qui violent leur vie privée

Au Canada, les lois en matière de vie privée sont à la fois régies au niveau national et provincial. À l’heure actuelle, les Sussex vivent en Colombie-Britannique, un province qui permet de porter plainte pour intrusion de la vie privée. La Charte canadienne des droits et libertés, quant à elle, permet évidemment aux médias de faire leur métier, en vertu de la liberté d’expression. Sachant cela, les Sussex viennent d’envoyer une lettre d’avertissement à la presse internationale, menaçant de poursuites ceux qui publieraient des photos prises sans leur consentement. Les poursuites auraient lieu à la fois à l’encontre des photographes mais aussi des médias qui les publieraient ou les reproduiraient sur leurs supports

Pour l’heure, aucune démarche juridique n’a été entamée à l’encontre notamment du Daily Mail, qui publiait hier des photos inédites de la duchesse de Sussex promenant ses deux chiens, Guy et Oz, en tenant Archie dans les bras. Elle se promenait, entourée de deux gardes du corps, sans s’imaginer qu’elle était poursuivie. Selon la lettre envoyée par les Sussex, ces images ont été prises par un paparazzi caché dans des buissons, ce qui prouve évidemment qu’elles ont été prises sans consentement.

En 2019, le couple avait porté plainte contre Splash News, qui avait publié des photos de leur propriété à Cotswolds. Ces photos aériennes avaient prises par un drone qui avait survolé leur maison. L’affaire portée devant un tribunal britannique avait permis au couple d’obtenir gain de cause. Le média s’était excusé et avait avoué une « erreur de jugement ». Toutes les photos ont été détruites et Splash News avait promis ne plus jamais utiliser de drone pour s’introduire dans des habitations privées. L’argent reçu par les Sussex à l’issue du procès a été redistribué à des associations.

Dans la lettre envoyée hier à la presse, les Sussex « reconnaissent que leur position en tant que membres de la famille royale prêt à l’intérêt que tous les médias honnêtes et pertinents sont les bienvenus » à suivre leurs faits si cela est fait de manière appropriée. « Cependant, comme tout membre de la société civile » les Sussex ont « également droit à avoir une vie privée, en tant qu’individus et en tant que famille ».

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr