Meghan Markle a décidé de ne pas porter sa bague de fiançailles en diamant en Afrique

Meghan et Harry sont en train de vivre leur deuxième jour en Afrique aujourd’hui. Les fans des Sussex ont immédiatement remarqué un détail sur les photos publiées hier et aujourd’hui. La duchesse de Sussex a décidé de ne pas mettre des bijoux trop ostentatoires et elle d’ailleurs retiré sa bague de fiançailles habituelle, estimée à environ 160 000 euros.

La bague de fiançailles diamant de Meghan n’a pas fait le voyage jusqu’en Afrique

Dès son arrivée au Cap, Meghan Markle s’est délaissée de ses bijoux de très grande valeur. Hier, alors qu’elle dansait dans le township de Nyanga, Meghan avait au doigt uniquement son alliance en or et son « eternity ring » offert par le prince Harry à l’occasion de leur premier anniversaire de mariage, au mois de mai. Aux oreilles, elle portait des turquoises et des diamants estimés à environ 500 euros, de la créatrice Jennifer Meyer, ex-femme de l’acteur Tobey Maguire. Au cou, elle portait une fine chaine en or. Elle portait également au bras un bracelet de petites perles avec le mot « Justice » écrit dessus, qu’elle et Harry ont reçu à leur arrivée dans le quartier de Nyanga hier.

La duchesse de Sussex a opté pour des bijoux simples et peu ostentatoires

Aujourd’hui, Harry et Meghan se sont rendus à la plage de Monwabisi, à la rencontre de l’association Waves For Change. Meghan avait opté pour un style vestimentaire encore plus simple, en portant un jeans. Aujourd’hui encore, elle ne portait pas sa bague de fiançailles, par contre, elle a porté une deuxième bague avec un turquoise, de nouveau une création de Jennifer Meyer, assortie aux boucles d’oreilles en turquoise qu’elle portait déjà hier.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr