Beatrix des Pays-Bas libère un flamant rose à Curaçao : Premier jour dans les Caraïbes

Du 25 au 28 novembre, l’ancienne reine Beatrix des Pays-Bas est en visite à Curaçao, dans les anciennes Antilles néerlandaises. Le premier jour de visite était tourné vers la nature et la façon dont les habitants de cette île caribéenne vivent en harmonie avec leur environnement naturel. Les autres jours seront notamment consacrés à l’impact de la crise sanitaire à Curaçao.

Lire aussi : Le roi Willem-Alexander en conversation avec les gouverneurs d’Aruba, Curaçao et Saint-Martin

Un séjour à Curaçao axé sur la nature

Jusqu’en octobre 2010, Curaçao et d’autres îles des Caraïbes faisaient partie des Antilles néerlandaises. Suite à la dissolution des Antilles, les territoires ont acquis une autonomie différente en fonction de l’histoire de ces îles. Curaçao, qui est située dans les îles Sous-le-Vent, est devenu un État autonome du royaume des Pays-Bas à cette date, tout comme Saint-Martin. Aruba avait déjà obtenu ce statut dès 1986. Quant aux îles de Bonaire, Saba et Saint-Eustache, elles ne sont pas des États autonomes mais des communes néerlandaises à part entière.

La princesse Beatrix a notamment assisté à la remise en liberté d’un flamant rose après avoir reçu des soins (Photo : Hollandse Hoogte-ANP/Koen Van Weel/ABACAPRESS)

Arrivée le 25 novembre à Curaçao, c’est le lendemain qu’a débuté la première journée de travail de la princesse Beatrix. Curaçao est une île de 444 km2, dont la capitale est Willemstad. La population de l’île approche des 160 000 habitants. En tant que pays autonome, Curaçao a sa propre constitution, son propre gouvernement avec un Premier ministre et son parlement. Le pays d’outre-mer ne dispose toutefois pas de certaines prérogatives, comme le ministre des Affaires étrangères ou le ministre de La Défense, qui sont les ministres en poste aux Pays-Bas. Le souverain néerlandais est le chef de l’État et il est représenté sur place par un gouverneur. La gouverneure actuelle, depuis 2013, est Lucille George-Wout.

Lire aussi : La princesse Beatrix sur l’île de Saint-Eustache dans les Caraïbes

La princesse Beatrix fête l’anniversaire de l’accord du DCNA

La visite se déroule dans le cadre du 25e anniversaire de la création du Dutch Caribbean Nature Alliance (DCNA), qui est un accord de gestion de la nature et de sensibilisation à la nature entre les différents pouvoirs et organisations des îles néerlandaises aux Caraïbes. La princesse Beatrix accorde son patronage au DCNA.

Le vendredi 26 novembre, la princesse Beatrix a assisté à la convention sur l’avenir de l’accord du DCNA. Au cours de cet événement, la mère du roi Willem-Alexander a rencontré des jeunes qui lui ont présenté leur vision sur la gestion de la nature. 

La fondation Carmabi et la réception de la gouverneure de Curaçao

La fondation Carmabi Caribbean Research and Management of Biodiversity), l’un des partenaires du DCNA, œuvre également à la gestion et à l’éducation à la nature.  Carmabi est l’institut de recherche biologique marine de Curaçao. La princesse Beatrix a assisté à un cours dispensé à des écoliers sur la préservation de la nature.

L’ancienne reine Beatrix a appris comment certains comportements humains peuvent être nocifs pour les animaux. On lui a alors présenté Bob, un flamant rose coqueluche de l’île, qui vit dorénavant en captivité à cause de ses blessures qui l’empêcherait de survivre dans la nature, comme l’explique le journaliste sur place Hans Jacobs. Beatrix a ensuite participé au lâcher d’un autre flamant rose, Oscar, qui a été soigné et peut retrouver son habitat naturel.

(Photo : Mischa Schoemaker/ABACAPRESS.COM)

Dans les laboratoires de Carmabi, la princesse a appris à élever des larves de corail pour stimuler la pousse de nouveaux coraux. La princesse Beatrix a ensuite procédé à la réouverture officielle du parc sous-marin de Carmabi et elle visité le parc de mangroves en construction.

Dans la journée, la princesse Beatrix a également visité un centre de test et de vaccination installé dans la rue. Dans ce centre, la princesse a pu voir comment les autorités locales avaient mis en place les mesures pour vacciner la population contre le coronavirus. Elle a profité de cette visite pour apprendre aux journalistes qui suivaient l’événement, qu’elle avait bien reçu sa troisième dose du vaccin.

Dans la soirée, la princesse Beatrix était invitée à une réception officielle organisée en son honneur par la gouverneure de Curaçao, au Palais du Gouverneur situé dans le quartier administratif de Fort Amsterdam, à Willemstad. La princesse Beatrix y a également rencontré les gouverneurs d’Aruba et de Saint-Martin, ainsi que le lieutenant-gouverneur de Bonaire.

Comme le rapporte Hans Jacobs, la gouverneure Lucille George-Wout a souligné dans son discours l’attachement de la princesse Beatrix pour les îles caribéennes du royaume des Pays-Bas. «L’intérêt que vous portez depuis longtemps au bien-être de nos îles est très apprécié de nos habitants. Les liens que nous avons au sein du Royaume nous sont les plus chers.» La gouverneure a pris pour exemple la période de crise sanitaire qui fut difficile à gérer mais tout de même plus simple grâce à l’entraide avec les Pays-Bas européens. «Cela montre clairement qu’il y a tellement plus qui unit les nations du Royaume qu’il ne nous divise.»

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr