Catherine de Limburg Stirum et Frédéric de Gaiffier : la noblesse belge se déplace en Tunisie pour la bonne cause

Outre la princesse Hélène de Yougoslavie, le prince Joachim Murat et le grand-duc Georges de Russie, quelques autres personnalités de la noblesse européenne ont accepté de soutenir la Fondation de l’enfance en danger Wallah We Can. La comtesse Catherine de Limburg Stirum, le baron Frédéric de Gaiffier ou encore le comte Gianfranco Santamaria font partie des prestigieux invités qui ont soutenu la fondation lors d’un gala à l’ambassade de France à Tunis.

La petite-fille ainée du comte de Paris dans les rues de la capitale tunisienne (Photo : David Nivière/Abacapress)

Lire aussi : Hélène de Yougoslavie à Tunis pour soutenir l’éducation et l’épanouissement des enfants

La petite-fille du comte de Paris à Tunis

La petite-fille ainée du défunt comte de Paris s’est rendue à Tunis pour soutenir la Fondation de l’enfance en danger Wallah We Can. «L’association plaide en faveur d’un accès équitable à une éducation, un environnement d’apprentissage et un cadre de vie de qualité afin de permettre aux enfants et aux jeunes de s’épanouir», apprend-on sur le site de l’association.

Le baron Frédéric de Gaiffier d’Hestroy et la comtesse Catherine de Limburg Stirum (Photo : David Nivière/Abacapress)
Le mannequin Marpessa Hennink mannequin, le baron Frédéric de Gaiffier, Suzi de Givenchy, la comtesse Catherine de Limburg Stirum, et le prince et la princesse Stéphane Belosselsky (Photo : David Nivière/Abacapress)

La comtesse Catherine a visité les rues de Tunis, avant de se rendre au gala de la fondation, organisée en cette fin du mois de juin 2021 à l’ambassade de France. Elle y a notamment retrouvé le baron Frédéric de Gaiffier d’Hestroy ou encore Suzi de Givenchy, nièce d’Hubert de Givenchy. Le baron belge Frédéric avait quant à lui profité de son temps libre pour visiter les souks dans la capitale tunisienne. Histoires Royales vous partage en exclusivité quelques photos de ce séjour de la noblesse belge à Tunis.

Le baron Frédéric de Gaiffier d’Hestroy visite les souks de Tunis avant le gala de la fondation (Photo : David Nivière/Abacapress)

Lire aussi : Georges de Russie et sa fiancée à Tunis : balade à dos de dromadaire et baiser romantique sur la plage

Catherine de Limburg Stirum soutient Wallah We Can

La comtesse Catherine est la fille du comte Evrard de Limburg Stirum et de la princesse Hélène d’Orléans. Sa mère est l’une des filles du comte de Paris, descendant du roi Louis-Philippe 1e, et son père Evrard, est un ancien homme politique belge, appartenant à deux des plus anciennes familles de la noblesse germanique. La mère du comte Evrard est la princesse Marie-Immaculée de Croÿ.

Le comte Evrard de Limburg Stirum et son épouse, la princesse Hélène de France, parents de la comtesse Catherine de Limburg Stirum (Photo : Wikimedia Commons)

La famille de Limburg-Stirum est l’une des plus anciennes familles d’Europe. Certains historiens les font descendre de la dynastie des Ezzonides, une puissante famille du Haut Rhin, ayant contrôlé la région du 9e au 11e siècles. Les comtes de Limbourg Stirum sont la seule branche survivante des comtes de Berg. Il s’agit d’une ancienne famille régnante, les comtes de Limbourg Stirum ayant régné sur le comté souverain de Limbourg de 1246 jusqu’au début du 19e siècle. Vers 1810, le comté est absorbé par le grand-duché de Berg. La famille est aujourd’hui surtout implantée aux Pays-Bas et en Belgique.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr