Le prince héritier Akishino demande à sa fille qu’elle clarifie la situation sur la date de son mariage reporté depuis un an

Que se passe-t-il entre la princesse Mako et son fiancé Kei Komuro ? Même le père de la future mariée, le prince héritier Akishino demande des explications. Lors d’une conférence de presse que le frère de l’empereur Naruhito a tenu à l’occasion de son 54e anniversaire, le 30 novembre 2019, l’héritier du trône impérial a répondu aux questions des journalistes qui n’ont pas manqué de lui rappeler que le mariage de sa fille était prévu… pour le 4 novembre 2018. À cette question, le prince Akishino n’a lui même pas su donné de réponses et a sommé sa fille de l’éclairer lui et le peuple japonais sur ce sujet.

La princesse Mako et son fiancé Kei Komuro

Le mariage était prévu pour le 4 novembre 2018

« Au mois de février, cela fera deux ans », explique le prince Akishino dépité, lorsqu’il répond à la question d’un journaliste qui aimerait savoir la raison pour laquelle le mariage de sa fille a été reporté. « Je pense qu’il faudrait qu’une annonce soit faite à ce sujet », a-t-il continué.

Lire aussi : Akishino en visite au Bhoutan

Le mariage a été postposé à cause de l’abdication et de l’intronisation impériale

En mai 2017, le princesse Mako, 28 ans, fille aînée et premier enfant du prince héritier Akishino et de la princesse Kiko, avait annoncé ses fiançailles avec Kei Komuro. Le jour de l’annonce, la date du 4 novembre 2018 avait été choisie pour le mariage. Mais en février 2018, le Palais impérial a sorti un communiqué pour expliquer que le mariage devait être reporté. Le communiqué indiquait que la princesse « en était arrivée à reconnaitre un certain manque de temps suffisant pour les préparatifs ». À l’époque, le communiqué avait permis de dissiper les rumeurs de la presse qui parlait d’une querelle financière entre la mère de Kei Komuro et de son ancienne fiancée.

Finalement, il avait été annoncé que le mariage de la princesse Mako n’aurait pas lieu avant 2020, étant donné l’agenda chargé de la famille impériale. En 2019, le grand-père de la princesse, l’empereur émérite Akihito a abdiqué en faveur de son fils, l’empereur Naruhito, oncle de la princesse Mako. Celui-ci est monté sur le trône du Chrysanthème, le 1er mai et a été officiellement intronisé lors d’une cérémonie d’intronisation de portée mondiale, qui s’est déroulée le 22 octobre dernier.

En 2020, ce sera au prince héritier Akishino d’être à son tour officiellement reconnu comme tel, lors d’une cérémonie spéciale qui le consacrera. Actuellement, une partie de la classe politique japonaise et du peuple demande à la Maison impériale l’éventualité de modifier leurs règles de succession pour éventuellement admettre les femmes. La dynastie actuelle est très restreinte, l’empereur Naruhito n’ayant pas d’héritier. C’est donc son frère, Akishino qui est son héritier. Lui-même a trois enfants, dont son cadet est son garçon. Le prince Hisahito, 13 ans, frère de la princesse Mako, est l’actuel héritier présomptif après son père, lui-même héritier.

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr