La duchesse de Grafton est décédée à 101 ans : au service d’Elizabeth II et Maîtresse de la garde-robe depuis plus d’un demi-siècle

Le 24 février prochain, Fortune FitzRoy aurait eu 102 ans. La veuve du duc de Grafton est décédée ce 3 décembre 2021. Elle était la plus fidèle des proches de la reine Elizabeth. À son service depuis 1953, la duchesse de Grafton a gravi les échelons de la Cour, jusqu’à devenir Maîtresse de la garde-robe en 1967. Elle était dans son ombre depuis plus d’un demi-siècle et près d’elle depuis le début de son règne.

Lire aussi : Dame de compagnie : dans l’ombre des reines

La Maîtresse de la garde-robe de la reine Elizabeth depuis 1967 est décédée

Elle est peut-être inconnue du grand public, pourtant, Fortune FitzRoy fut longtemps aux côtés de la reine Elizabeth II. Ann Fortune Smith est née le 24 février 1920, dans la famille Smith, héritière des banques du même nom, fondée par l’un de ses ancêtres au 17e siècle. En 1946, Fortune épouse Hugh FitzRoy qui, à l’époque, portait le titre subsidiaire de son père, à savoir celui de comte de Euston. Ensemble, ils ont eu 5 enfants.

En 1953, Fortune FitzRoy, comtesse de Euston, intègre la cour de la reine Elizabeth, et devient Dame de la chambre. Elle occupe cette position avec Elizabeth Coke, comtesse de Leicester. En 1967, Fortune FitzRoy devient Maîtresse de la garde-robe. En 1970, Hugh FitzRoy hérite du titre de son père décédé et devient le duc de Grafton. En 2011, Hugh FitzRoy est décédé et c’est son petit-fils Henry qui a hérité du titre de duc de Grafton, le fils aîné de Hugh et Fortune étant déjà décédé en 2009.

Lire aussi : La plus ancienne dame de compagnie de la reine Máxima tire sa révérence

Fortune FitzRoy est décédée à 101 ans

La duchesse douairière de Grafton était plusieurs fois grand-mère. Son fils aîné est déjà décédé et son deuxième enfant, Lady Henrietta est âgée de plus de 70 ans. Fortune est fidèle à la Reine depuis le début de son règne et est toujours sa Maîtresse de la garde-robe. La reine Elizabeth est la marraine de l’une de ses filles, Lady Virginia FitzRoy.

La duchesse de Grafton et Lady Farnham (en blanc) suivent la reine Elizabeth II et le prince Philip lors de l’ouverture du parlement en 2002 (Photo : PA Photos/ABACAPRESS)

Fortune FitzRoy était devenue dame Grand-Croix de l’ordre royal de Victoria en 1980. Les chevalier de l’ordre sont soit des membres de la famille royale soit des civils ayant servi la famille royale. Maîtresse de la garde-robe est un titre très prestigieux, réservé à une seule dame de compagnie. Les dames de compagnie accompagnent les membres de la famille royale lors de leurs sorties ou lorsqu’ils assurent des représentations en public. Le terme dame de compagnie (lady-in-waiting) est en principe réservé aux femmes qui accompagnent les membres de la famille royale, hormis la reine.

La duchesse douairière de Grafton était toujours non loin d’Elizabeth II. Ici, Fortune FitzRoy est derrière Meghan Markle et Elizabeth II lors de cet événement en juin 2018 (Photo : Danny Lawson/PA Wire/ABACAPRESS.COM)

Les dames de compagnie d’une reine ou même d’une reine consort sont appelées Dames de la chambre. La Dame de la chambre (Lady of the Bedchamber) est appelée à travailler à des occasions ponctuelles, ce qui lui confère une rang supérieur aux simples Femmes de la chambre (Women of the Bedchamber), qui elles travaillent au quotidien auprès de la reine. Jusqu’au 18e siècle, il y avait également la Première Dame de la chambre, qui était désignée comme la chef des Dames de la chambre.

Depuis le 18e siècle, la Première Dame de la chambre se confond avec le titre de Maîtresse de la garde-robe. La Maîtresse de la garde-robe est l’aînée des Dames de la chambre. Son rôle est encore plus ponctuel et elle n’apparait qu’aux très grands événements. Fortune FitzRoy occupe cette position depuis 1967. Les Dames de la chambre, et les dames de compagnie de façon générale, sont habituellement nées dans une famille de la noblesse britannique ou ont épousé un pair du Royaume-Uni. Elles gravissent les différents échelons honorifiques en fonction de leurs années d’expérience ou lorsqu’elles deviennent veuves.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr