Delphine de Saxe-Cobourg en pleurs : « Je ne m’attendais pas à craquer »

Delphine de Saxe-Cobourg donnait sa première conférence de presse ce 5 octobre devant un parterre de journalistes réunis pour entendre les premières déclarations de la nouvelle princesse de Belgique. Delphine Boël, 52 ans, qui porte depuis le 1e octobre le patronyme de son père biologique, le roi Albert II, a accepté de rencontrer la presse pour évoquer ces 7 longues années de procédures judiciaires afin d’obtenir la reconnaissance de paternité de l’ancien souverain. En évoquant son époux, Jim O’Hare, la princesse Delphine a craqué et a fondu en larmes.

SAR Delphine de Saxe–Cobourg, en pleurs en évoquant le soutien de son époux, Jim O’Hare (Photo : Isopix/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Delphine de Saxe-Cobourg : « Je ne demande plus rien : mon but n’était pas d’abîmer Albert II »

La princesse Delphine revient sur son parcours en reconnaissance de paternité

Ce lundi 5 octobre, la fille d’Albert II avait donné rendez-vous à la presse dans un auditoire de l’Université Libre de Bruxelles, pour répondre sereinement aux questions des journalistes. Il faut dire que cette journée était un véritable marathon, qui a commencé très tôt le matin par sa participation à l’émission matinale de la Première, à la radio.

La nouvelle princesse de Belgique a notamment confirmé qu’elle n’attendait rien de la famille royale et qu’elle avait obtenu ce qu’elle voulait, à savoir l’égalité totale entre elle, ses deux demi-frères et sa demi-sœur. Son combat s’arrête ici.

Lire aussi : Pourquoi Delphine est-elle devenue princesse de Belgique ?

Delphine de Saxe-Cobourg craque et fond en larmes en parlant de son mari

Delphine est apparue dans un premier temps souriante et détendue. Au fil des questions, la nouvelle princesse de Belgique s’est remémorée des passages difficiles vécus ces dernières années. Traquée par la presse, harcelée par des détracteurs, moquée, incomprise, un journaliste a demandé à la princesse Delphine si elle n’avait pas un jour voulu baisser les bras, découragée par les épreuves judiciaires.

 « Oui, oui », répond Delphine de Saxe-Cobourg. « Je me suis posé beaucoup de questions, mais j’ai une équipe extraordinaire. Ils l’ont fait avec une telle passion, pour les bonnes raisons, pour faire évoluer des choses qui devraient évoluer. » Un autre journaliste lui demande alors : « Vous parlez d’équipe, votre mari en fait partie ? »

La princesse Delphine n’a pas pu retenir ses larmes (Photo : (Photo : Isopix/ABACAPRESS.COM)

Sans hésitation, la demi-sœur du roi Philippe répond : « Oui, il fait absolument partie de l’équipe. Il a été une très grande épaule, c’est lui qui prenait les coups, les frustrations. Il est resté très… Je deviens émotionnelle, maintenant ! Zut, alors ! » Delphine se met à pleurer et tente de retenir ses larmes, submergée par l’émotion.

« Il est resté très en arrière… » L’avocat principal de l’artiste, Marc Uyttendaele, l’a réconforte en lui serrant la main et lui chuchote : « Ce n’est pas grave ». Elle reprend son calme et avale ses larmes. « Je ne m’y attendais pas à craquer », explique Delphine en affichant un sourire.

Joséphine, Delphine, Oscar et Jim O’Hare (Photo : Instagram/delphine_boel)

Delphine a épousé l’Américain d’origine irlandaise Jim O’Hare. Ils sont les parents de deux enfants. La princesse Joséphine et le prince Oscar. Joséphine O’Hare aura 17 ans dans quelques jours et Oscar O’Hare a eu 12 ans cette année.

Lire aussi : Oscar O’Hare a 12 ans : L’anniversaire confiné du fils de Delphine Boël

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr