Le discours de Noël 2022 du roi Philippe : « Notre plus grande richesse, ce sont les liens que nous tissons »

Le roi Philippe de Belgique a prononcé son traditionnel discours de Noël ce 24 décembre 2022. Le souverain a adressé ses vœux pour 2023 à la population, après avoir consacré une grande partie de son discours à « la guerre cruelle » en Ukraine et à la crise économique.

Lire aussi : Le discours de la fête nationale 2022 du roi Philippe qui appelle à la cohésion

Discours complet du roi Philippe au réveillon de Noël en 2022

Le roi des Belges s’adresse traditionnellement deux fois par an à la nation : au réveillon de Noël et la veille de la fête nationale. Les deux discours sont des marqueurs dans l’année, diffusés à 13 heures, en simultané dans les trois langues nationales, sur toutes les chaînes télévisées du pays. Sans surprise, le roi Philippe a consacré une grande partie de son discours à la guerre en Ukraine. Le discours a été enregistré lundi au château de Laeken.

Discours du roi Philippe du 24 décembre 2022 (Photo : capture d’écran Palais royal)

Lire aussi : La famille royale belge pose avec ses deux chiens sur la très chic photo de Noël

Le roi Philippe a déclaré : « Nous arrivons au terme d’une année qui nous a tous éprouvés et bouleversés. Après la crise du Covid, nous espérions un retour à la normale. Mais c’est alors qu’a éclaté le conflit en Ukraine, une guerre cruelle et insensée qui prétend remplacer la force du droit par le droit de la force. »

Cette violence qui fait tant de victimes innocentes nous touche en plein cœur. Ce conflit nous rappelle un passé que nous pensions à jamais révolu. Nos aïeux se sont battus pour leur liberté et leur sécurité, souvent au prix de leur vie. Aujourd’hui, des hommes et des femmes se battent courageusement en Ukraine pour les mêmes idéaux. Nous continuerons à les soutenir.

À cette tragédie sont venues s’ajouter la crise de l’énergie et une forte inflation, qui menacent notre prospérité. Pour un grand nombre de nos concitoyens, les factures d’électricité, de chauffage et d’alimentation sont devenues une préoccupation quotidienne. Cette précarité est une grande source d’inquiétude.

Tout comme le changement climatique dont les conséquences se font déjà sentir en Belgique. Après le déluge et les inondations de l’été 2021, c’est une sécheresse sans précédent qui a frappé notre pays.

Toutes ces crises peuvent nous décourager et mener à des sentiments d’impuissance et d’angoisse. Il faut pouvoir les entendre, et redonner de l’espoir à ceux qui perdent courage.

Les défis auxquels nous sommes confrontés ne connaissent pas de réponses simples. Mais nous trouverons des réponses, grâce à notre créativité et notre persévérance.

Il y a de bonnes raisons de croire en l’avenir.

En Belgique, nous avons la chance de vivre dans une société démocratique qui – même si elle n’est pas parfaite – reste solide. Une société dans laquelle ont été progressivement mises en place des mesures de soutien, des filets de sécurité pour ceux qui en ont le plus besoin.

Autour de nous, nous voyons beaucoup d’engagement et de gestes de solidarité.  

Partout dans le pays, nos concitoyens ont spontanément ouvert leur maison aux réfugiés ukrainiens. Je tiens à remercier tous ceux qui donnent le meilleur d’eux-mêmes pour favoriser l’hébergement et l’insertion des réfugiés. Spécialement en ce début d’hiver, alors que notre réseau d’accueil est sous pression.

Mais aussi tous ceux qui s’impliquent au quotidien dans l’accompagnement de personnes en situation précaire, de malades ou de personnes qui vivent avec un handicap.

Il y a dans notre société un grand sens des responsabilités. Je suis impressionné de voir combien il est présent chez les jeunes également.

Nous sommes déjà nombreux à avoir adapté notre comportement pour réduire notre consommation énergétique et notre empreinte écologique.

Enfin, l’histoire porte un message de confiance. Elle nous apprend que nous sommes capables de surmonter les crises les plus difficiles – à condition de le faire ensemble. En effet, notre plus grande richesse, ce sont les liens que nous tissons.

Plus que jamais, chaque acte que nous posons, si petit soit-il, chaque geste de bienveillance, chaque attention à l’égard de la planète, fait la différence.
Cela doit nous donner du courage – et de l’espoir.

Mesdames et Messieurs,

La Reine et moi formons le vœu que l’année nouvelle nous ramène la paix – dans le monde, en Europe, dans notre société et dans nos cœurs.

Je vous souhaite un joyeux Noël et une bonne et heureuse année ».

Avatar photo
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr