Le discours poignant et personnel de la reine Margrethe II pour la nouvelle année

La reine Margrethe II de Danemark est l’une des rares monarques à adresser ses vœux en direct. Tous les souverains européens adressent un discours à toute la population soit à Noël soit au Nouvel an, mais ce discours est habituellement enregistré. La reine du Danemark, qui se prête au discours en direct, a une nouvelle fois brillé par sa plume poétique, juste, touchante. Cette année, elle a parlé de sa vie personnelle tout en faisant le parallélisme avec la vie des générations futures. Sur son bureau du palais Christian IX d’Amalienborg, la reine avait posé trois Tupilaks, des petites statuettes groenlandaise en os ou en corne, qui représentent l’âme des ancêtres.

https://www.facebook.com/detdanskekongehus/photos/pcb.1091325657872681/1091324717872775/?type=3&theater

Lire aussi : Le discours de Noël 2019 du roi Philippe de Belgique

Le futur de la planète en introduction au discours de la reine Margrethe II

Ce fut un sans faute pour la reine du Danemark, qui n’a stoppé son discours en direct qu’un bref instant, le temps de sortir un mouchoir pour arrêter son nez qui coulait. Elle a commencé son discours annuel par la thématique environnementale : « Cette année, il y a 50 ans que l’homme a atterri sur la lune », rappelle la reine. « Notre propre planète Terre ressemble à un petit globe dans le grand espace : tout seul, mais tellement beau. Ce globe est rond et bleu, c’est la planète où nous vivons. Pour nous ici au Danemark, il n’est pas surprenant que la planète soit bleue, car nous avons la mer devant nous et le ciel bleu au-dessus de nous. Aussi magnifique et variée que puisse paraître notre Terre, elle est vulnérable. Nous apprenons à réaliser cela, et cela peut inquiéter, notamment de nombreux jeunes qui voient le changement climatique qui est clairement évident au cours de ces années. »

https://www.facebook.com/detdanskekongehus/photos/a.252278945110694/1091471371191443/?type=3&theater

La solitude est un point important du discours de la reine

Le deuxième thème abordé par la reine Margrethe est la solitude. Elle qui a perdu son époux en 2018, fait partie des veuves du Danemark et des personnes âgées qui se retrouvent seule : « C’est un sentiment qui en affecte beaucoup. Il ne s’agit pas seulement de personnes socialement vulnérables, il s’agit de personnes âgées qui voient leur conjoint et les leurs disparaitre. Où sont-ils, tous ceux qui remplissaient la vie quotidienne ? Mais cela peut aussi bien s’appliquer aux enfants et aux très jeunes. Qui veut jouer avec moi ? A qui je parle ? Pas seulement sur Facebook. » À 79 ans, la reine est bien dans son temps, et conclut sur le sujet : « Nous avons besoin les uns des autres. Nous devons confirmer que nous comptons. »

Retour sur les 75 ans de la libération du Danemark

Dans la suite de son discours, la reine a parlé des commémorations qui ont eu lieu partout au Danemark en 2019 pour le 75e anniversaire de la libération et de la fin de la Seconde Guerre mondiale. Elle en a profité pour rappeler que l’antisémitisme et l’exclusion ou les discriminations qui existent encore aujourd’hui doivent être combattus. La reine s’est également adressée à la minorité danoise qui vit dans le Schleswig-Holstein, en Allemagne et elle a également parlé au peuple qui vit au Groenland.

Les projets pour 2020

Pour terminer son discours, la reine a parlé de sa famille. Elle a rappelé combien elle était fière de la belle famille qu’a fondé le prince et la princesse héritière malgré leur emploi du temps chargé. Elle a parlé de son deuxième fils, le prince Joachim qui s’est lancé le défi d’étudier au Centre des hautes études militaires, en France, avec toute sa famille. Son discours a également laissé entendre qu’elle organiserait un événement spécial l’année prochaine pour elle-même, qui fêtera ses 80 ans au mois d’avril et que le prince Christian, deuxième dans l’ordre de succession, sera mis à l’honneur à l’occasion de sa confirmation.

« Maintenant, l’année 2020 est à nos portes. Nous ne savons pas encore ce qu’elle nous apportera. Nous sommes sur le pas de la porte, c’est comme une nouvelle connaissance, de nouvelles opportunités. Nous avons tous des plans, plus ou moins, et des désirs, plus ou moins réalisables. Entrons ensemble dans la nouvelle année. Je souhaite à tous une bonne année. Que ce soit une bonne année pour le Danemark. »

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr