Le duc de Bragance réceptionne la neige à Lisbonne comme le faisaient les rois portugais du 17e siècle

Il y a plus de 400 ans, le roi de Portugal eut l’idée de faire acheminer de la neige compactée depuis le point culminant du pays jusqu’à la capitale, afin de rafraîchir les boissons à la Cour durant les mois d’été. Cette tradition a été reproduite en 2021. À l’issue d’un périple de 24 heures, depuis la Serra da Estrela jusqu’à Lisbonne, la glace a été remise à différents représentants de la capitale et à la Maison royale portugaise, incarnée par le duc de Bragance, actuel prétendant au trône portugais.

YouTube video

Lire aussi : Le duc de Bragance à Düsseldorf où sont nées deux reines du Portugal : visite du parlement de Rhénanie-du-Nord-Westphalie

Deux jours pour apporter de la neige à Lisbonne

Le Clube Escape Livre, qui est une association d’organisation d’événements en véhicules tout-terrain et la Marine du Tage, ont choisi Toyota comme sponsor pour remettre au goût du jour une ancienne tradition royale. Appelée Dar Neve a Lisboa, qui veut dire «apporter de la neige à Lisbonne», cette tradition a été initiée en 1619 par le roi de Portugal.

Les rois ordonnaient d’aller chercher de la neige vers le mois de mai à la Serra da Estrela. La Serra da Estrela (ou montagne de l’Étoile) est le point culminant du Portugal, à près de 2 000 mètres. La neige compactée sous forme de glace était transportée jusqu’à Lisbonne afin que, pendant les mois chauds, la cour puisse boire des boissons fraîches et des glaces. La tradition a perduré du 17e au 18e siècle.

En 2021, c’est à bord d’une Toyota Hilux Invincible qu’une équipe est allée chercher la neige. Ana Abrunhosa, ministre de la Cohésion territoriale, le professeur Carvalho Rodrigues, l’historien Joel Cleto et des journalistes faisaient partie de l’expédition. Des comédiens en costumes d’époque ont reconstitué les scènes et ont répliqué les gestes séculaires… transportés dans un 4×4.

Le jeudi 5 août, à 8 heures du matin, la neige a quitté la montagne, compactée et emballée dans des sacs de jute. Plusieurs escales étaient prévues au périple, reliant plusieurs points de relais historiques. Il a fallu emprunter des chemins escarpés, en dehors des routes goudronnées. Avant l’expédition, la veille, une conférence avait été donnée par l’historien qui a rappelé la difficulté du voyage il y a 400 ans.

À Constância, une ville située à 130 km au nord de Lisbonne, la glace a quitté le 4×4 et a été transportée en camionnette jusqu’à la Casa Cadaval. Ce domaine appartenait autrefois à la famille royale et il s’agissait de la première halte à réaliser, où une partie de la neige était distribuée. Aujourd’hui, c’est la comtesse Teresa Schönborn, actuelle propriétaire des lieux qui a reçu la glace.

Lire aussi : Le duc de Bragance veut prouver que Christophe Colomb était portugais et le petit-fils d’Édouard Ier

La glace arrive jusqu’au duc de Bragance en terminant sa course en bateau

Après un arrêt à l’ancienne demeure royale pour y passer la nuit, le convoi exceptionnel a repris le lendemain, le 6 août. La neige a embarqué à bord de bateaux et c’est en naviguant sur le Tage que la glace a rejoint le célèbre quai de Lisbonne, le Cais das Colunas. À son arrivée dans la capitale, la neige a été accueillie en fanfare, aux sons des trompettes. Au 17e siècle «les tambours et les fanfares des hérauts du royaume attendaient la neige», explique AutoLook.

(Photo : Club Escape Livre)
(Photo : Club Escape Livre)
Le duc de Bragance reçoit la neige à Lisbonne (Photo : capture vidéo Localvisão TVà

La glace a ensuite été escortée par la police jusqu’à des entrepôts, autrefois connus comme Martinho das Neves. C’est ici que la Cour partageait le surplus de glace avec un commerçant, qui revendait ensuite la neige à la population. La neige a été remise symboliquement aux différents représentants des autorités locales. Duarte de Bragança, duc de Bragance, descendant de Michel 1e et actuel représentant de la famille royale portugaise, a réceptionné la neige.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr