Le duc d’Aubigny organise son rallye de voitures anciennes en costumes d’époque au domaine de Goodwood

Charles Gordon-Lennox, 11e duc de Richmond, renouait avec ces rallyes et démonstrations de voitures de collection ce weekend, après une période d’arrêt suite à la pandémie. C’est dans son domaine de Goodwood que le descendant du roi Charles II retrouvait ses amis passionnés d’automobiles. Le duc de Richmont est aussi connu dans la noblesse française comme le duc d’Aubigny.

Lire aussi : Les Stuart : Ces Bretons qui ont régné sur les îles britanniques pendant 350 ans

Le retour du rallye Revival au domaine de Goodwood

«La seule réunion de course historique à se dérouler entièrement en tenue d’époque, le Revival voit un retour aux beaux jours de Goodwood en tant que foyer spirituel de la course automobile britannique», peut-on lire sur le site officiel de Goodwood, qui annonçait le retour de sa course de vieilles voitures.

Le duc de Richmond dans un ancien bolide avant le début du rallye Revival (Photo : Andrew Matthews/PA Wire/Abacapress)

Le domaine de Goodwood s’étend sur 4900 hectares, au milieu desquels se trouve la Goodwood House, une demeure construite début 1600 et achetée par Charles Lennox, 1e duc de Richmond, en 1697. En 1948, Freddie Gordon-Lennox, 9e duc de Richmond y a fait construire le Goodwood Motor Circuit, un circuit automobile qui a fait les beaux jours du domaine jusqu’à la fin des années 60. En 1998, le rallye Revival a été lancé afin de redonner vie au circuit et accueillir d’anciens véhicules. L’actuel duc de Richmond continue à organiser des courses.

Le domaine de Goodwood est le siège de Rolls-Royce et le fief des ducs de Richmond (Photo : Wikimedia Commons)

Ce weekend, du 17 au 19 septembre, le duc de Richmond accueillait sur son domaine des passionnés de voitures anciennes, venus avec leur bolide et déguisés en costumes d’époque. «C’est une célébration du passé, de la mode vintage et des courses sur ce circuit classique, qui reste inchangé depuis son apogée.» Le domaine est tellement lié à l’automobile que le siège social de Rolls-Royce Motor Cars Limited est domicilié dans l’un des bâtiments de Goodwood.

Le duc de Richmond dans son ancienne voiture au domaine de Goodwood (Photo : Andrew Matthews/PA Wire/Abacapress)

Charles Gordon-Lennox, 11e duc de Richmond, 66 ans, est père de 5 enfants, issus de ses deux mariages. Son fils ainé, son héritier, Charles Henry Gordon-Lennox, 26 ans, est issu de son deuxième mariage et porte le titre subsidiaire de son père de marquis de comte de March et Kinrara.

Lire aussi : Trois générations de Cadaval : la complicité intergénérationnelle des duchesses

Les ducs de Richmond, de Lennox, de Gordon et d’Aubigny

Le titre de duc de Richmond a été créé à plusieurs reprises. La dernière fois date de 1675 et a été octroyé à Charles Lennox, fils illégitime du roi Charles II et de sa maitresse bretonne, Louise Renée de Penancoët de Keroual. Charles Lennox a aussi reçu le titre de duc de Lennox. En plus de ces deux titres, le 6e duc de Richmond a hérité du titre de duc de Gordon de son côté maternel. En 1684, le roi Louis XIV avait recréé le de duché-pairie d’Aubigny-sur-Nère pour Louise Renée de Penancoët de Keroual. Son petit-fils, le 2e duc de Richmond en héritera. Le 11e duc de Richmond, 11e duc de Lennox, 6e duc de Gordon est 6e duc d’Aubigny et prétendant au duché-pairie.

Charles Lennox, le 1e duc de Richmond et de Lennox (Image : domaine public)

Charles Lennox, 4e duc de Richmond avait épousé Lady Charlotte Gordon, fille du 4e duc de Gordon. Le frère de Lady Charlotte deviendra le 5e duc de Gordon. Ce dernier est mort sans enfant légitime. Les biens des Gordon passeront à son neveu, l’héritier de sa sœur, le 5e duc de Richmond. Le titre de duc de Gordon sera recréé et octroyé à son fils, le 6e duc de Richmond. La famille entretemps avait accolé les deux patronymes Gordon-Lennox.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr