Le duc et la duchesse de Cambridge accusés d’être colonialistes annulent leur première visite dans les Caraïbes

Du 19 au 26 mars 2022, le duc et la duchesse de Cambridge assurent un voyage dans les Caraïbes, organisé dans le cadre du Jubilé de platine de la reine Elizabeth II. Le prince William et son épouse représentent la Couronne britannique pendant ces 8 jours dans plusieurs royaumes du Commonwealth. À peine arrivés sur place, William et Catherine doivent annuler une de leurs visités, chassés par les revendications d’indigènes au Bélize.

Lire aussi : Le duc et la duchesse de Cambridge en mission séduction dans les Caraïbes

La toute première visite de William et Catherine au Belize est annulée

Après trois jours au Bélize, le duc et la duchesse de Cambridge continueront leur voyage en Jamaïque et aux Bahamas. Malheureusement pour le prince William et son épouse, leur tournée dans les royaumes de Sa Majesté dans les Caraïbes commence par un petit imprévu.

« Prince William quitte notre pays », pouvait-on lire hier sur les pancartes brandies par un groupe d’indigènes qui ne souhaitent pas voir le fils de l’héritier du trône sur leur terre. Le prince William devait visiter une plantation de cacaotiers privilégiant une agriculture durable. Hier soir, le palais de Kensington a annoncé que la visite dans ce village était annulée à cause des protestations. La visite à Indian Creek devait être la toute première visite du voyage, juste après leur arrivée à l’aéroport.

Le duc et la duchesse de Cambridge représenteront la famille royale pendant 12 jours aux Caraïbes (Photo : Dominic Lipinski/PA Wire/Abacapress)

Les manifestants s’en prennent notamment au prince William car sa fondation soutient Flora and Fauna International, un organisme de bienfaisance pour la préservation de la nature, avec lequel les habitants du village sont en désaccord. Il y a également un désaccord concernant le lieu d’atterrissage de l’hélicoptère du prince William et de Catherine Middleton.

Les villageois sont impliqués dans une lutte importante contre l’État et Flora and Fauna International (FFI) concernant des droits qu’ils auraient perdu sur ces terres durant l’époque coloniale. En particulier, ils sont en colère contre environ 5 000 hectares de terre que le FFI considère être une « propriété privée » et non une propriété communautaire, comme le rapporte Perth Now.

« Il semble aux villageois que des préparatifs sont en cours pour que l’hélicoptère du prince atterrisse sur le terrain de football du village. Et ce soir, ils disent qu’ils n’ont pas été consultés et qu’ils ne veulent pas du prince dans leur village ! », rapporte le représentant du village à The Independent. « Nous pouvons confirmer qu’en raison de problèmes sensibles impliquant la communauté d’Indian Creek, la visite a été déplacée », a indiqué Kensington. « L’héritage colonial du vol continue avec le prince et le FFI », brandissait un autre villageois sur une pancarte.

Le Belize est un petit pays d’Amérique centrale, comparable à la taille d’Israël, au sud du Mexique. Le pays compte près de 400 000 habitants et avait pour capitale Belize City, avant que celle-ci soit transférée à Belmopan, jugée plus sûre. Le Belize a pris son indépendance du Royaume-Uni en 1981. Le pays est toutefois resté un royaume du Commonwealth, ce qui a pour conséquence qu’il garde le souverain britannique pour chef d’État. Dans le cadre du Jubilé de platine de la reine Elizabeth, les membres de sa famille ont organisé des tournées aux quatre coins du monde. Le duc et la duchesse de Cambridge ont la tâche de représenter la reine dans les Caraïbes.

Dans les Caraïbes, la reine Elizabeth est toujours le chef d’État d’Antigua-et-Barbuda, des Bahamas, de la Jamaïque, de la Grenade, de Saint-Christophe-et-Niévès, de Sainte-Lucie et de Saint-Vincent-et-les Grenadines. Il y a 14 royaumes du Commonwealth dans le monde où Elizabeth II est encore souveraine, en plus du Royaume-Uni. Les 14 pays sont totalement indépendants, leur chef d’État est simplement le souverain britannique. Lorsque ces royaumes abolissent la monarchie, ils deviennent des républiques mais restent tout de même membres du Commonwealth, une organisation supra étatique formée par les anciennes colonies britanniques. Le souverain britannique est aussi le chef de cette organisation qui comprend 54 pays.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr