La duchesse de Cambridge : «Personne ne choisit l’addiction et cela peut arriver à n’importe qui»

La duchesse de Cambridge a participé au lancement de la campagne «Agir contre l’addiction» du Forward Trust. L’épouse du prince William a prononcé un discours et a eu une conversation avec Ant et Dec, un duo de présentateurs qui apportent leur soutien à la campagne.

Lire aussi : La duchesse de Cambridge très glamour à la soirée caritative contre les addictions

La duchesse de Cambridge soutient la nouvelle campagne du Forward Trust contre les addictions

Ant McPartlin et Declan Donnelly, connus des téléspectateurs comme And et Dec, ont notamment présenté Pop Idol, Incroyable talent, ainsi qu’un talk show à leur nom.  Le duo était invité à présenté la nouvelle campagne du Forward Trust. La campagne «Agir contre l’addiction» touche particulièrement Ant, qui a lui-même souffert d’addiction. Il a suivi une cure en 2018, après un accident de voiture qui avait été très médiatisée et avait porté préjudice à sa carrière.

La duchesse de Cambridge discute avec Ant et Dec (Photo : Paul Grover/Daily Telegraph/PA Wire/ABACAPRESS.COM)

La duchesse de Cambridge qui accorde son patronage au Forward Trust, a participé au lancement de la campagne. Catherine Middleton s’est entretenue avec le duo de présentateurs et Ant lui a raconté ce par quoi il était passé. Il a notamment expliqué qu’à partir du moment où on admet sa dépendance et qu’on en parle aux autres, des choses se débloquent et des aides sont proposées.

Lire aussi : La reine Silvia inaugure la conférence de réflexion contre la drogue en Suède

La duchesse de Cambridge a prononcé un discours inaugural pour lancer la campagne. «La dépendance n’est pas un choix. Personne ne choisit de devenir addict. Mais cela peut arriver à n’importe lequel d’entre nous. Aucun de nous n’est à l’abri.» C’est la première fois que la belle-fille du prince de Galles prononçait un tel discours sur le sujet.

La duchesse de Cambridge a déploré que l’addiction était «trop rarement évoquée comme un problème de santé mentale grave. Et nous prenons rarement le temps de découvrir et de comprendre pleinement ses causes fondamentales. Le cheminement vers la dépendance est souvent multicouche et complexe. Mais, en reconnaissant ce qui se cache sous la dépendance, nous pouvons aider à éliminer le tabou et la honte qui l’entourent tristement

Catherine Middleton a appelé à la compassion et à l’empathie envers ceux qui souffrent d’addiction. Elle a également mis en avant l’importance de l’entourage, qui doit guider ceux qui souffrent et les inciter à chercher de l’aide.

«La pandémie a eu un impact dévastateur sur les taux de dépendance. Les familles et les enfants doivent faire face à la toxicomanie en plus grand nombre que jamais. Nous savons que plus d’un million et demi de personnes à travers le Royaume-Uni qui n’avaient pas essayé des substances avant le confinement rencontrent maintenant des problèmes liés à une consommation excessive d’alcool.»

Kate, qui portait une élégante robe rouge, a expliqué que 2 millions de personnes qui étaient sobres, avaient rechuté au cours des 18 derniers mois et qu’un million de jeunes présentent des caractéristiques proches de l’addiction depuis le début de la pandémie.

La duchesse de Cambridge veut garder espoir. «Au cours des dix dernières années, j’ai eu le privilège de rencontrer de nombreuses personnes incroyables qui ont vécu les dures réalités de l’addiction. Grâce à leur propre travail acharné et à l’aide de communautés et d’organisations caritatives, telles que The Forward Trust, des vies sont vraiment en train de changer. Ce sont des histoires de guérison, d’espoir et de rétablissement, qui peuvent tous nous inspirer.»

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr