L’émir de Kano a été détrôné et contraint à l’exil : Aminu Ado Bayero lui succède

Ce lundi, les autorités nigérianes ont annoncé la destitution de l’émir de Kano Muhammadu Sanusi II. L’émir a été expulsé de force du palais de Kano et forcé à l’exil. Aujourd’hui, l’émir déchu a annoncé avoir accepté la sanction. Il a été démis de ses fonctions pour « pour protéger la sainteté, la culture et la tradition, la religion et le prestige de l’émirat de Kano », comme l’indique le gouvernement. C’est Aminu Ado Bayero, fils du prédécesseur de Muhammadu Sanusi, qui a été choisi comme chef de l’État de Kano.

Muhammadu Sanusi II était émir de Kano depuis 2014, succédant à son oncle.

L’émir Muhammadu Sanusi II destitué pour ses idées progressistes

L’émir Muhammadu Sanusi II était connu pour ses positions modernes et ouvertes à la culture occidentale. Il a également été le directeur de la banque centrale du Nigéria de 2009 à 2014. Dans l’État du Kano, l’un des territoires traditionnels qui composent le Nigéria, l’attitude progressiste du souverain était mal vu par certains, ce territoire étant rigoureusement musulman. Le Kano est l’un des États du nord musulman du pays, qui appliquent la charia.

L’émir Muhammadu Sanusi était proche de certains monarques européens, dont la reine Máxima des Pays-Bas, qu’il la rencontré à plusieurs reprises lors de ses visites au Nigéria. La reine des Pays-Bas, qui effectue des visites dans le monde entier, en tant que Défenseur des Nations Unies pour l’accessibilité aux services financiers, était amenée à travailler avec l’émir, lui qui a été directeur de la banque nationale du Nigéria.

Muhammadu Sanusi a rencontré la reine Máxima à plusieurs occasions (Crédits : ANP)

Lire aussi : Le prince Edward au Nigéria pour rencontrer les bénéficiaires du Duke of Edinburgh International Award

Il semblerait que la mésentente de longue date avec le gouverneur de l’État de Kano lui a valu son trône. Muhammadu Sanusi, 58 ans, était également impopulaire auprès de certains officiels qu’il n’avait pas hésité à dénoncer lorsqu’il occupait le poste de directeur de la banque centrale. Il s’était également montré défavorable à la polygamie.

L’émir a décidé d’accepter son destin, publiant aujourd’hui vidéo dans laquelle il dit : « Dieu, dans Sa sagesse infinie a décidé que je devienne émir de Kano. Alors j’ai été intronisé le 8 juin 2014. J’ai presque passé 6 ans sur le trône. Mais aujourd’hui, Dieu m’a aussi demandé de quitter le trône. Je l’accepte de bonne foi. Nous demandons au peuple ed rester calme. Nous demandons aux familles et aux enfants d’accepter le nouvel émir. Il faut protéger l’héritage dynastique ».

L’émir de Kano et toute sa famille avant sa destitution (Crédits : Suura)

Le nouvel émir de Kano est son cousin, Aminu Ado Bayero

Le nouvel émir élu est Aminu Ado Bayero, fils d’Ado Bayero, qui fut émir de Kano de 1963 à sa mort, en 2014, date à laquelle Muhammadu Sanusi II lui succéda. Ado Bayero était l’oncle de Muhammadu Sanusi, Aminu Ado Bayero est donc son cousin germain. En effet Ado Bayero était le frère de Muhammadu Sanusi Ier, qui fut émir avant lui, c’est-à-dire, jusqu’en 1963.

Aminu Ado Bayero a été choisi comme nouvel émir de Kano (Crédits : The Cable)

Avant l’époque coloniale, les émirs et chefs traditionnels de Nigéria avaient les pleins pouvoirs et régnaient comme des monarques absolus. Pendant la période où le Nigéria fut une propriété de l’empire britannique, les monarchies traditionnelles restèrent en place et exerçaient encore un certain pouvoir. Depuis 1960, date d’indépendance du Nigéria, les souverains n’ont plus qu’une fonction symbolique, traditionnelle, censés être défenseurs de la religion.

YouTube video

Source : BBC

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr