Felipe et Letizia en Corée du Sud : rencontre avec Ban Ki-moon, accueil à la Maison bleue et offrandes au cimetière national

Le roi Felipe VI et la reine Letizia resteront encore quelques jours en Asie. Arrivés lundi fin d’après-midi au Japon pour assister à la cérémonie d’intronisation de l’empereur Naruhito, ils ont encore profité du banquet officiel en présence de nombreuses royautés, organisé dans la soirée du mari. Ce mercredi matin, ils ont pris l’avion à Tokyo, non pas pour rentrer à Madrid, mais pour se rendre à Séoul, où ils sont attendus pour une visite d’État.

Après 2 heures 30 de vol depuis Tokyo, le roi et la reine d’Espagne sont arrivés à l’aéroport de la base militaire de Séoul. Vingt-et-un coups de canons ont été tirés à leur arrivée. Ils étaient accueillis par une délégation politique sur le tarmac.

Felipe et Letizia font des offrandes au cimetière national de Séoul

Dès leur arrivée, Don Felipe et Doña Letizia ont été conviés à se rendre au cimetière national de Séoul, accompagnés du ministre des Affaires étrangères espagnol, où ils ont fait une offrande de fleurs. Après avoir traversé la porte du Mémorial et revêtu de gants blancs, le roi et la reine ont transporté une couronne de fleurs et se sont arrêtés pour saluer le drapeau de la Corée. Ensuite, ils ont déposé trois fois de l’encens dans l’encensoir et ont observé une minute de silence avant de signer le livre d’honneur du cimetière, dans lequel sont enterrés 165 000 soldats et policiers tombés au combat dans la guerre de Corée ou au Vietnam. Des présidents sud-coréens tels que Rhee Syngman, Park Chung-hee, Kim Young-sam ou Kim Dae-jung sont également enterrés dans le cimetière situé sur la rive sud de la rivière Han.

Visite de la Maison bleue et rencontre avec le président sud-coréen

Après l’offrande de fleurs, Leurs Majestés se sont rendues à la Maison bleue (Cheong Wa Dae), qui est la résidence officielle du président. Le président Moon et son épouse Kim les attendaient, tandis qu’un groupe d’enfants portant des drapeaux des deux pays les ont accueillis en espagnol et en coréen. Lors de la réception, les hymnes nationaux des deux pays ont été interprétés et Don Felipe ainsi que le président coréen ont passé en revue les troupes.

Après cet accueil, Sa Majesté le roi a rencontré le président de la République de Corée, Moon Jae-in, et a assisté à la cérémonie de signature de deux accords, l’un sur le tourisme, signé par le ministre de l’Industrie, du Commerce et du Tourisme, Reyes Maroto, et le chef de la culture, des sports et du tourisme sud-coréen, Park Yang-woo. Cet accord vise à promouvoir un secteur qui a déjà connu une croissance considérable au niveau bilatéral au cours de la dernière décennie. Plus de 440 000 Sud-Coréens ont visité l’Espagne en 2018, ce qui est dix fois plus qu’en 2010 et cela équivaut pratiquement aux chiffres réalisés par les Japonais qui sont les touristes asiatiques les plus nombreux à voyager en Espagne. Inversement, 20 400 Espagnols se sont rendus en Asie l’année dernière, soit 18,4% de plus qu’en 2017 et presque trois fois plus qu’il y a 10 ans.

Le deuxième accord a été signé par ICEX Spain Export and Investment et KOTRA, l’agence sud-coréenne pour la promotion des investissements et des exportations. Les principaux domaines de collaboration envisagés dans cet accord, signé par la secrétaire d’État au Commerce, Xiana Méndez, et le président de la KOTRA, Kwon Pyung-oh, sont l’échange d’informations commerciales, la promotion du commerce et les investissements. En outre, l’accord comprend la détection et la diffusion d’opportunités commerciales, la coopération technique, la collaboration institutionnelle et la coopération sur des marchés tiers présentant un intérêt pour l’Espagne et la quatrième économie asiatique. Cet accord vise à renforcer les relations commerciales bilatérales, qui ont généré un échange d’environ 5,2 milliards d’euros l’an dernier, et à stimuler les investissements,

Le roi Felipe rencontre Ban Ki-Moon

Pendant ce temps, la reine Letizia a rencontré la première dame de la République de Corée, Kim Jung-sook. Par la suite, à l’hôtel Four Seasons, le roi Felipe a rencontré l’ancien Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-Moon. 

Dans l’après-midi, le roi et la reine ont retrouvé le président de République de Corée, Moon Jae-in, et la première dame Kim Jung-sook, à la Maison bleue. Ils y étaient attendus pour le dîner d’État. Durant ce dîne de gala, Don Felipe a prononcé quelques mots : « Nous sommes aussi aujourd’hui des sociétés dans lesquelles le droit, la démocratie et la division des pouvoirs sont une réalité incontestable. Et ce sont ces valeurs partagées qui nous permettent d’envisager l’avenir immédiat, d’affronter et de comprendre, à partir de perspectives similaires, les opportunités et les défis qui nous sont présentés. Nos deux pays et nos peuples sont des exemples pour le monde entier, car ils ont réussi à passer pacifiquement et avec succès de dictatures à des démocraties consolidées dans la seconde moitié du siècle dernier ».

No Comments Yet

Leave a Reply