Funérailles de la reine Noloyiso Sandile

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a décrété que la reine régente des Rharhabe, Noloyiso Sandile, décédée ce mercredi 8 juillet 2020 des suites du coronavirus, aurait droit à des funérailles spéciales. L’office religieux, durant lequel des hauts dignitaires de la chefferie traditionnelle lui ont rendu hommage, a eu lieu ce dimanche 12 juillet au Grand Palais Mngqesha à King William.

Lire aussi : La sœur du roi des Zoulous est décédée du coronavirus

Le vibrant hommage de Jonguxolo Sandile aux funérailles de sa mère, la reine Noloyiso Sandile

La reine Noloyiso Sandile est morte ce mercredi à l’hôpital Cecilia Makiwane à Mdantsane, à l’âge de 56 ans. La princesse Nomusa Zulu était la fille du défunt roi Cyprian Bhekuzulu kaSolomon du royaume des Zoulous. Elle était la sœur de l’actuel roi Goodwill Zwelithini. En 1988, Nomusa Zulu avait épousé le roi Maxhoba Sandile des Rharhabe, devenant la reine Noloyiso Sandile. À la mort de son époux en 2011, la reine mère a assuré le rôle de régente, jusqu’à ce que leur fils Jonguxolo Sandile ait l’âge pour régner, bien que celui-ci soit déjà âgé de 28 ans. Elle avait également une fille, la princesse Nomatshawe Sandile.

Le prince héritier Jonguxolo Sandile, appelé à devenir le roi des Rharhabe, a rendu un hommage émouvant à sa mère, à côté de sa sœur, la princesse Nomatshawe Sandile. (Photo : Capture YouTube)

« Nos souvenirs de rigolade, sont sans fin. Comme celles où nous nous sommes battus ensemble durant les situations les plus difficiles, qui ont fait que moi et ma sœur sommes inséparables. Nous t’aimerons pour toujours. Je n’ai jamais rencontré quelqu’un d’aussi humble que toi », a déclaré Jonguxolo Sandile devant le cercueil de sa mère.

Le Premier ministre de la province du Cap-Oriental, Oscar Mabuyane, a lui aussi prononcé un discours. « En effet, elle était une personne très humble, terre à terre, très stable et a également apporté cette stabilité et elle a apporté cette unité. En effet, nous avons perdu une personne très importante dans notre province ».

Le roi des Zoulous, frère de la défunte reine Noloyiso Sandile, s’est dit « dévasté » par la mort de sa sœur. Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a pris part virtuellement à la cérémonie, son éloge funèbre ayant été enregistré et diffusé pendant l’office religieux.

Lire aussi : Le roi des Zoulous recevra 3,7 millions € du gouvernement cette année pour faire fonctionner sa monarchie

Jonguxolo Sandile succède à sa mère

Il a été confirmé dans la foulée des funérailles que le prince héritier Jonguxolo Sandile serait bien le prochain souverain des Rharhabe.

« Nous avions demandé à la regrettée reine d’agir comme reine régente, ce qu’elle a fait jusqu’au dernier jour et après cela, nous nous sommes rencontrés et avons décidé que Jonguxolo devait prendre le relais. Jonguxolo est maintenant près de la trentaine et il est prêt à diriger et nous serons là pour le soutenir », a déclaré le prince Xhanti Sigcawu, porte-parole de la famille royale, qui a confirmé la succession de Jonguxolo, en marge des funérailles.

funérailles reine mère noloyiso sandile
Jonguxolo Sandile a été béni pendant les funérailles de sa mère (Photo : Capture YouTube/SABC News)

Le roi Goodwill Zwelithini est dévasté par la mort de sa sœur

En 2010, il avait été décidé que le royaume des AmaRharhabe, un territoire de la chefferie traditionnelle, n’était plus considéré comme un royaume supporté par le gouvernement sud-africain. Cette année-là, une grande réforme des royaumes traditionnels a été entreprise, réduisant de 13 à seulement 7 royaumes reconnus. Étonnamment, en 2016, un jugement de la Haute Cour du North Gauteng a invalidé cette décision et par conséquent, le royaume est à nouveau reconnu.

Le royaume des Zoulous, avec à sa tête le roi Goodwill Zwelithini, bénéficie de subsides de la province du KwaZulu-Natal, en tant que royaume subsistant du Zoulouland jusqu’en 1897. Le royaume du peuple Rharhabe, quant à lui est considéré comme une subdivision du royaume des Xhosa. Les 7 royaumes traditionnels reconnus dans la république d’Afrique du sud en 2010 sont les royaumes des Zoulous, des Xhosa, des Thembu, des Venda, des Ndebele, des Mpondo et des Bapedi. La décision de la Haute Cour de 2016 sème le trouble quant à la légitimité des autres royaumes.

Lire aussi : Le roi zoulou s’oppose à l’éducation sexuelle dans les écoles primaires sud-africaines

Sources : EWN News, SABC News

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.