Le roi zoulou s’oppose à l’éducation sexuelle dans les écoles primaires sud-africaines

Depuis 2019, le gouvernement sud-africain veut améliorer l’éducation sexuelle dans les écoles primaires, en introduisant le programme CES (Comprehensive Sexuality Education), qui s’adressera aux enfants dès l’âge de 10 ans. Cette mesure ne plait pas aux lobbyistes conservateurs du pays, dont le roi zoulou Goodwill Zwelithini. Il a fait part de sa position ferme à ce sujet lors de son discours d’ouverture du parlement, cette semaine.

Lire aussi : Trevor Noah refuse la récompense du roi zoulou Goodwill Zwelithini

Le roi Goodwill Zwelithini se bat contre le programme d’éducation sexuelle

Le gouvernement sud-africain a fait savoir, début du mois, qu’il était prêt à lancer son programme d’éducation sexuelle aux jeunes enfants, dans quelques écoles pilotes, avant de le lancer au niveau national. Les écoles pilotes qui servent au test, seront des écoles sélectionnées « où les taux d’infection au VIH, d’adolescentes enceintes et d’abus sexuel » sont les plus élevés, avait annoncé le département de l’enseignement primaire.

Le roi zoulou lors du discours d’ouverture de la 2e législature du 6e parlement du KwaZulu-Natal (Photo : Twitte/DBE_KZN)

Lire aussi : La comtesse de Wessex en Sierra Leone : l’accès à l’éducation sexuelle au cœur des visites pour son 2e jour dans le pays

Cette semaine, le roi Goodwill Zwelithini était invité à ouvrir officiellement la deuxième législature du parlement du KwaZulu-Natal, depuis le complexe royal de Pietermaritzburg. Lors de l’ouverture du parlement provincial, le Roi est amené à donner les grandes lignes de la prochaine législature et son avis sur la situation dans le pays. Il est notamment revenu sur l’annonce du gouvernement national concernant le refus de lui octroyer des fonds publics pour la rénovation de ses huit palais. Surtout, le monarque des Zoulous en a profité pour faire part de son mécontentement quant au déploiement du programme CES.

Lire aussi : Le roi des Thembu a tenté de tuer son fils héritier à la hache et d’autres membres de la famille royale

« La nation sera punie par Dieu »

« À cause de ça, la nation sera punie par Dieu », a déclaré le roi zoulou. « Le gouvernement ne devrait pas envoyer de tels messages troublants, tout comme les écoles ne son pas autorisée à donner de l’aspirine aux enfants sans l’accord de leurs parents. Pourtant, les écoles auront maintenant le droit de parler à nos enfants de sexe, y compris de sexe oral et de masturbation, sans le consentement des parents ».

Le roi Zwelithini a donné son avis sur le déploiement du programme d’éducation sexuelle (Photo : Twitte/DBE_KZN)

Le roi Zwelithini, connu pour ses positions très conservatrices continue : « Je me sens triste quand j’y pense. J’ai vu les images (du programme), et c’est dégoûtant. C’est anti-chrétien. Notre culture ne permet pas ça ». Le roi des Zoulous est l’un des monarques sud-africains qui a l’autorisation d’exercer un pouvoir local sur son peuple, comme le permet la constitution de la république. Parmi les devoirs des chefs traditionnels, il y a notamment celui de faire respecter les rites et traditions anciennes, ce qui explique les prises de positions peu étonnantes de la part du roi. Ce dernier est d’ailleurs très remonté contre les autorités qui s’en prennent à la traditionnelle cérémonie des roseaux, pratiquées dans de nombreuses tribus africaines, qui consiste à choisir une nouvelle jeune épouse pour leur chef.

« Nous savons que tous les citoyens sont égaux dans notre pays démocratique. Ce gouvernement est fait pour (servir) le peuple. On ne peut pas s’attendre à ce qu’un jour, le gouvernement ne se soucie plus de nos opinions sur la façon dont nous voulons éduquer nos enfants ».

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.