Haakon et Mette-Marit de Norvège terminent leur séjour à Svalbard dans la station satellite la plus septentrionale au monde

Ce 22 avril 2022, le prince héritier Haakon et la princesse héritière Mette-Marit de Norvège ont terminé leur séjour dans l’archipel de Svalbard. Le couple héritier de Norvège a visité la station satellite SvalSat et a consacré cette dernière journée aux questions environnementales.

Lire aussi : Haakon et Mette-Marit en promenade en traîneau pour le deuxième jour à Svalbard

Troisième jour du couple héritier de Norvège sur Spitzberg

Ce vendredi 22 avril, le couple héritier de Norvège passait son troisième et dernier jour dans l’archipel Svalbard, réparti sur plus d’une trentaine d’îles et îlots dont l’île principale est Spitzberg. Spitzberg est la seule île habitée, à l’exception de l’île aux Ours qui compte 9 habitants. Svalbard est un territoire au statut particulier. Autonome, défiscalisé, non-membre de l’espace Schengen, démilitarisé, ici la population russe fut longtemps majoritaire et toutes les ressources locales sont libres d’exploitation.

L’archipel est situé au sud du Groenland et est très montagneux, avec des points culminants à plus de 1700 mètres d’altitude. Le prince héritier Haakon et son épouse ont visité ce vendredi la Store Norske Spitsbergen Kulkompani, qui exploite des mines à Svalbard depuis 1916. Pendant de nombreuses années, les mines de charbon étaient la principale source de revenus de la population. Aujourd’hui, toutes les mines sont fermées, à l’exception d’une seule, et il ne reste plus que quelques vestiges des centres de production, qui sont peu à peu démontés afin de ne laisser aucune trace de cette période.

Lire aussi : Haakon et Mette-Marit de Norvège en visite dans l’archipel de Svalbard : trois jours dans le Grand Nord

Les questions environnementales au cœur des visites de la journée

Le prince héritier Haakon et la princesse héritière Mette-Marit ont visité la mine 7, la seule encore en activité. Il s’agit aussi de la seule mine de charbon encore ouverte en Norvège. Elle sera fermée en 2023. La mine 7 fournit encore annuellement 80 000 tonnes de charbon à l’industrie en Europe, explique la Cour royale.

Le prince héritier Haakon a discuté avec une partie des 40 employés de la mine. À Svalbard plus que partout ailleurs, le changement climatique est visible et se ressent fortement. Pourtant, en même temps, les derniers employés de la mine sont inquiets de l’arrêt de leur entreprise. Les autorités et les entrepreneurs locaux travaillent donc à des solutions énergétiques vertes et durables qui pourraient aussi fournir un travail aux locaux.

Après cette visite, Haakon s’est rendu dans la station satellite de Svalbard, SvalSat. Il s’agit de la station satellite la plus septentrionale au monde et elle joue un rôle clé dans la recherche sur le changement climatique. La station suit un grand nombre de satellites. L’emplacement à 78° nord permet à la station de récupérer des données chaque fois que les satellites passent au-dessus du pôle Nord. Les satellites collectent des données du monde entier, par exemple à propos de la fonte des glaciers, de la déforestation, du changement des côtes et des températures en mer.

(Photo : Sara Svanemyr, Det kongelige hoff)
(Photo : Sara Svanemyr, Det kongelige hoff)

La station se trouve à Platåfjellet. Le prince héritier Haakon et la princesse héritière Mette-Marit ont rencontré la directrice de la station, qui leur a présenté le fonctionnement de la station et leur travail au quotidien. « Une équipe d’environ 40 personnes gère les processus et effectue la maintenance. La météo est aussi un défi. La neige peut perturber la transmission des données, et ici il neige 170 jours par an », explique la Cour.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr