Haitham ben Tarek a été désigné nouveau sultan d’Oman par la famille royale

Haitham ben Tarek a été choisi par la famille royale omanaise comme successeur du sultan Qabus ibn Saïd, décédé ce 10 janvier 2020 des suites du cancer de l’intestin. Le choix de son successeur devait se faire rapidement, la loi prévoyant un délai de 3 jours après la mort du précédant souverain. Il n’aura fallu que quelques heures à la famille royale pour se décider. C’est Haitham ben Tarek, qui était le ministre de la Culture en place jusqu’alors qui fut désigné.

Haitham ben Tarik devant le portrait du défunt sultan Qabus ibn Said

Le cousin de Qabus ibn Saïd monte sur le trône du sultanat d’Oman

Le nouveau sultan, Haitham ben Tarek al-Saïd est âgé de 65 ans. Il est diplômé de l’université d’Oxford en affaires étrangères. Selon les premières informations, il aurait déjà prêté serment en tant que nouveau sultan, quelques heures après la mort de son cousin. Haitham ben Tarek (ou Haitham ibn Tarik) a depuis toujours grandi et connu les arcanes politiques du pays, avec un père Premier ministre et un frère vice-Premier ministre, le sultan Qabus ayant lui-même repris le poste de Premier ministre par après.

Le sultan Haitham ben Tarik est l’un des fils de l’oncle de Qabus ibn Saïd et est par conséquent le cousin du défunt sultan. En effet, le père du sultan Haitham était le frère de Saïd ibn Taimour, sultan d’Oman jusqu’en 1970 et père de Qabus ibn Saïd. Ministre de la Culture du sultanat d’Oman, le sultan Haitham avait récemment reçu le duc de Cambridge lorsqu’il a visité le pays au mois de décembre.

Haitham ibn Tarek est le petit-fils du sultan Taimour ibn Faisal, tout comme l’ancien sultan Qabus.

Haitham ben Tariq était chargé d’accompagner le prince William durant sa visite dans le sultanat d’Oman en décembre 2019

Qabus ibn Saïd est mort sans héritier

Le diwan de la Cour royale du sultanat d’Oman avait publié un communiqué suite à la mort de leur sultan, à l’âge de 79 ans. « Au peuple de notre pays bien aimé et de tous ses districts, à toutes les nations arabes et islamiques du monde entier, c’est avec des cœurs remplis de foi en Allah et sa Providence, et avec grand regret et une profonde tristesse, bien que plein de satisfaction et de soumission absolue à la volonté d’Allah Tout-Puissant, que le diwan de la Cour royal pleure Sa Majesté le sultan Qabus ibn Saïd, qui est décédé vendredi, le 14 de Jumada Al-Ula, le 10 janvier 2020. » Une période de deuil de 3 jours a été déclarée et tous les drapeaux seront en berne pendant deux semaines.

Le sultan Qabus ibn Saïd, homosexuel de notoriété presque public, avait été marié à sa cousine de 1972 à 1979. Sans descendance, son héritage était l’objet de toutes les spéculations. Avant sa mort, il avait laissé une lettre sous scellée, qui comprenait le nom d’héritiers probables pour lesquels les membres de la famille royale devaient trancher. D’autres noms que celui de Haitham ben Tarek ont circulé, bien qu’il faisait partie des noms les plus probables.

Asad ben Tarek Al Saïd était désigné par la presse étrangère comme le probable successeur du sultan, lorsque celui l’avait désigné comme vice-Premier ministre en 2017. Asad ben Tarek est le frère de Haitham ben Tarek. Shihab ben Tarek, commandant des Forces armées du pays, également frère de Haitham ben Tarek était lui aussi envisagé. Le fils d’Asad ben Tarek, Taimour, proche de Qabus et responsable d’une institution scientifique faisait aussi partie des noms qui circulaient.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr