Harald, Haakon et Astrid de Norvège déjeunent avec des anciens combattants pour les 75 ans de la libération

Le roi Harald était encore un petit garçon à la libération. Sa sœur ainée, la princesse Astrid en garde un souvenir plus précis. Alors que nous célébrons cette année le 75e anniversaire de la libération, le roi Harald, la princesse Astrid, mais aussi le prince héritier Haakon de Norvège ont tous déjeuné avec des vétérans de la Seconde Guerre mondiale et d’anciens combattants.

Lire aussi : La princesse Astrid se souvient du 8 mai 1945 quand sa famille en exil a appris la fin de la guerre

Le roi Harald réunit sa sœur et son fils pour honorer les anciens combattants

Le 19 août 2021, la Première ministre de Norvège, Erna Solberg, a invité des anciens combattants et des témoins de la Seconde Guerre mondiale à un déjeuner à l’Opéra d’Oslo. Ce déjeuner était organisé avec un an de retard, pour célébrer le 75e anniversaire de la libération. L’invitation était tombée à l’eau l’année dernière à cause des restrictions sanitaires. L’événement a finalement été reporté d’un an et organisé ce 19 août.

Le roi Harald V est accueilli par Erna Solberg à l’Opéra d’Oslo. Il est suivi par le prince héritier et par la princesse Astrid, Mme Ferner (Photo : Marius Gulliksrud/Stella Pictures/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : La princesse Astrid de Norvège fête ses 89 ans

Le roi Harald V, 84 ans, sa sœur, la princesse Astrid, 89 ans, ainsi que le prince héritier Haakon, 48 ans, ont tous répondu présents à l’invitation de la Première ministre. Le prince héritier Haakon a même prononcé un discours devant les convives.

La princesse Astrid parle avec un vétéran (Photo : Sven Gj. Gjeruldsen, Det kongelige hoff)

«La Seconde Guerre mondiale est au cœur de notre histoire. Mais la guerre est aussi avec nous dans notre temps contemporaine. Car elle nous a façonnés en tant qu’êtres humains et sociétés. Et nous ne pouvons pas savoir qui nous serions aujourd’hui sans l’expérience de la guerre dans notre histoire», a déclaré Haakon dans son discours.

«La guerre a laissé des traces profondes dans la vie des individus et des familles depuis des générations. Elle a contribué à définir les valeurs sur lesquelles nous avons bâti notre pays après 1945. Elle nous a fait prendre conscience de ce qui compte vraiment pour nous. Et cela nous rappelle constamment que notre fondement doit toujours être que tous les gens ont la même valeur. Il y a de nombreux témoins ici aujourd’hui, y compris mon père et ma tante. Chacun d’entre vous est marqué par la guerre d’une manière personnelle et unique.» 

Le prince héritier a ensuite expliqué que la raison d’un tel événement était tout d’abord «pour vous remercier. Au nom de la famille royale et de tout le peuple norvégien, je voudrais dire : merci pour tout ce que vous avez donné, pour tout ce que vous avez sacrifié – afin que nous puissions vivre dans un pays libre.» L’autre raison d’un tel événement est de se faire «la promesse que nous qui n’avons pas vécu la guerre nous-mêmes continuerons à en raconter les histoires. Pas seulement en tant que connaissance du passé, mais en tant que discussion de valeur vivante sur ce que ces histoires signifient pour nous aujourd’hui – nous n’oublierons donc jamais pourquoi des milliers de personnes dans notre pays ont souffert et ont sacrifié leur vie. Vous avez porté les histoires et les avez transmises tout au long de votre vie. C’est maintenant à notre tour et aux générations qui nous suivront. Peut-être devrions-nous aussi parfois nous poser la question : pour quoi suis-je moi-même prêt à me battre aujourd’hui et pour quoi finalement risquer ma vie ?»

Après le déjeuner, le ministre de la Défense Frank Bakke-Jensen a convié les invités à Roseslottet pour ouvrir officiellement une nouvelle section où 80 femmes et hommes de la résistance sont représentés.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr