Henri et Maria Teresa de Luxembourg visitent une exposition sur le linceul de Turin

Le grand-duc Henri et la grande-duchesse Maria Teresa de Luxembourg étaient de nouveau à Esch-sur-Alzette ce mercredi pour découvrir une exposition dédiée au mystère du linceul de Turin. L’exposition est actuellement visible dans l’église de la ville.

Lire aussi : Les souverains luxembourgeois à la cérémonie de lancement d’Esch2022 : Esch-sur-Alzette devient capitale européenne de la culture

Le chef d’État luxembourgeois découvre l’exposition dédiée au Saint-Suaire

Dans le cadre d’Esch2022, nom donné à l’organisation d’événements programmés suite à la nomination d’Esch-sur-Alzette en tant que capitale européenne de la culture, le grand-duc Henri et son épouse seront appelés à visiter très fréquemment la deuxième ville du pays cette année.

(Photo : Maison du Grand-Duc / Marion Dessard)
(Photo : Maison du Grand-Duc / Marion Dessard)

Lire aussi : La reine Sofia reprend la tradition du baise-pied du Christ de Medinaceli

Ce 9 mars, le chef d’État et son épouse ont découvert l’exposition « Qui est l’homme du linceul ? À la recherche de traces », qui se tient actuellement à l’église du Sacré-Cœur. Le grand-duc Henri et la grande-duchesse Maria Teresa ont pu s’intéresser aux mystères du linceul à travers cette exposition allemande, lancée en 2013, qui a déjà tourné dans plusieurs pays germanophones.

(Photo : Maison du Grand-Duc / Marion Dessard)
(Photo : Maison du Grand-Duc / Marion Dessard)

Lire aussi : Le grand-duc Henri découvre l’histoire des colons luxembourgeois au Brésil

L’exposition a été mise sur pied grâce au travail mené par l’ordre de Malte, qui a fait appel à des experts pour rendre cette exposition la plus complète possible. Elle aborde le sujet d’un point de vue scientifique mais aussi ce que le linceul a comme signification pour la foi. Il est question d’apporter des éléments de réponses quant à l’authenticité du Saint-Suaire.

(Photo : Maison du Grand-Duc / Marion Dessard)
(Photo : Maison du Grand-Duc / Marion Dessard)

L’exposition a été approuvée par l’archevêché de Turin, précise la Cour grand-ducale. « La représentation est complétée par 25 stèles, sept objets et une riche documentation. De quoi inviter les visiteurs à se forger leur propre opinion ».

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr