Hussein de Jordanie au Sommet environnemental du Moyen-Orient organisé par le roi d’Arabie saoudite

Le roi Salman d’Arabie saoudite et son fils, le prince héritier Mohammed ben Salman ont organisé le Sommet de l’Initiative verte au Moyen-Orient. Le sommet réunit des chefs et des représentants de gouvernements et d’organisations internationales. Le prince héritier Hussein de Jordanie était envoyé par son père pour représenter leur pays.

Lire aussi : Abdallah, Rania et Hussein de Jordanie rencontrent Joe Biden à la Maison-Blanche

Mohammed ben Salman et son père organisent un sommet sur le climat

Le prince héritier Mohammed ben Salman ben Abdelaziz Al Saoud, qui est vice-Premier ministre et ministre de la Défense d’Arabie saoudite, a inauguré ce lundi le Sommet de l’Initiative verte au Moyen-Orient, un sommet qu’il a initié avec son père. Des représentants politiques et des décideurs du Moyen-Orient ont pris part à ce sommet qui a pour but de renforcer la coopération pour mettre en œuvre les engagements pour lutter contre le changement climatique.

Le prince héritier Hussein de Jordanie a été envoyé par son père pour le représenter à Riyad. Au même moment, le roi Abdallah II débutait sa tournée européenne en se rendant en Autriche. Le roi de Jordanie passera pas la Pologne et l’Allemagne avant de rejoindre le Royaume-Uni et Glasgow où il serait aussi question d’environnement puisqu’il participera au Sommet sur le climat (COP26). Le roi et le prince héritier étant tous les deux hors du pays, c’est le prince Raad ben Zeid, actuel prétendant aux trônes d’Irak et de Syrie, qui a prêté serment en tant que régent du royaume hachémite.

Le prince héritier Hussein à Riyad pour parler climat

«Les trois grandes religions monothéistes considèrent toutes que la protection de l’environnement est une question de foi. L’Islam, par exemple, nous demande de nous abstenir de couper des arbres, de gaspiller de l’eau ou même de chasser en dehors des saisons prescrites», a déclaré le prince héritier Hussein lorsqu’il a pris la parole lors du Sommet, comme le rapporte la Cour royale hachémite.

«En Jordanie, nous sommes confrontés à un certain nombre de défis climatiques, dont le principal est la pénurie d’eau. Nos ressources ont été mises à rude épreuve après avoir accueilli des vagues consécutives de réfugiés au cours de la dernière décennie », a continué le fils ainé d’Abdallah II.

«Notre plan d’action national pour la croissance verte 2021-2025 couvre de multiples secteurs, notamment l’agriculture, l’énergie, l’eau et la gestion des déchets». Le prince héritier Hussein a déclaré que les objectifs nationaux prévus d’ici 2030 témoignent de l’engagement du pays à servir de partenaire régional et mondial dans les efforts visant à lutter contre le changement climatique et à atténuer son impact.

Pour sa part, le prince héritier Mohammad ben Salman a déclaré : «Nous inaugurons aujourd’hui une ère verte pour la région. Nous sommes convaincus que ces changements ne sont pas seulement en faveur de l’environnement mais également pour l’économie et la sécurité». Comme le rapporte L’Orient-Le Jour, l’Arabie saoudite, premier exportateur de pétrole brut au monde, a annoncé lors du sommet vouloir investir plus d’un milliard de dollars en faveur d’initiatives environnementales.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr