Iñaki Urdangarin passera le réveillon de Noël en famille : le beau-frère du roi d’Espagne obtient 4 jours de liberté

Comme il l’avait demandé le 28 novembre à la justice espagnole, qui prévoit une remise en liberté progressive plus permissive que dans de nombreux pays, Iñaki Urdangarin a obtenu sa permission de Noël pour passer le réveillon hors de prison. Condamné à 5 ans et 10 mois de prison pour détournements de fonds publics, fraude fiscale, trafic d’influence, dans l’affaire Nóos, il bénéficie depuis le 19 septembre 2019, d’une autorisation de sortie de prison pour effectuer des travaux d’intérêt général dans un centre d’accompagnement pour handicapés.

Le beau-frère du roi d’Espagne passera Noël en famille hors de prison

L’ancien duc de Palma de Majorque a déjà purgé un quart de sa peine, lui permettant de bénéficier d’un programme de réinsertion progressif. Cela a commencé par l’obtention d’un travail en tant que bénévole dans le centre Hogar Don Orione, à Pozuelo de Alarcón, où il aide des personnes handicapées. Inarcéré le 18 juin 2018 pour 5 ans et 10 mois, l’époux de l’infante Cristina, qui elle a été relaxée dans l’affaire Nóos mais condamnée à une amende d’environ 137 000 €, Iñaki Urdangarín remplit toutes les conditions pour pouvoir bénéficier de congés pénitentiaires. Ce qu’il a demandé dès le 28 novembre et qui vient de lui être accordé. Il pourra quitter la prison le mardi, pour se rendre à son travail dans le centre, comme il le fait déjà tous les mardis et jeudis, sauf qu’après son travail, il ne rentrera pas en prison. Iñaki Urdangarin dormira hors de prison le 24 décembre et il pourra rester en liberté jusqu’au 28 décembre. Le beau-frère du roi Felipe VI rentrera ensuite dans sa cellule et ira de nouveau travailler le mardi 31 décembre. Sauf que ce jour-là, il rentrera dormir au centre pénitentiaire de Brieva, à Ávila.

Le congé pénitentiaire a été accordé à Iñaki Urdangarin

Les congés pénitentiaires qu’il a obtenus consistent à 36 jours de congés par an, qui doivent être répartis en 18 jours par semestre et jamais plus de 7 jours consécutifs. Pour obtenir cette permission, le centre pénitentiaire a jugé de sa bonne conduite. Aucun soupçon d’infraction ou d’évasion ne plane sur lui et il aucun risque de récidive criminelle n’a été estimé. L’évaluation positive de son travail au sein du programme de bénévolat qu’il effectue depuis le mois de septembre a également joué en sa faveur.

Il pourrait prendre ses prochains congés pénitentiaires pour Pâques, sachant qu’il peut prendre jusqu’à 7 jours de congés consécutifs. Pour l’heure, on ne sait pas où il logera mais on sait que les retrouvailles devront se faire quelque part en Espagne, étant donné que la permission de sortie est accompagnée d’une interdiction de quitter le territoire. Sa mère, l’un de ses frères ou l’un ses neveux devrait l’héberger et organiser Noël. Sa femme et ses 4 enfants, Juan, Pablo, Miguel, Irene, âgés de 14 à 20 ne vivent plus en Espagne. Pablo vit en France où il évolue comme joueur de handball professionnel. Juan vit durant l’année scolaire en Angleterre, pour suivre ses études universitaires. Les autres enfants du couple vivent avec l’infante Cristina en Suisse.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr