Iñaki Urdangarin libéré de prison : le beau-frère de Felipe VI rejoint un centre d’insertion sociale

C’est déjà une grande victoire pour l’ancien duc de Palma de Majorque. Iñaki Urdangarin, 52 ans, peut quitter la prison de Brieva pour vivre à présent dans un centre d’insertion sociale. L’époux de l’infante Cristina n’a toutefois pas obtenu le feu vert pour sa demande de semi-liberté complète.

Iñaki Urdangarin est libéré de prison. Il rejoint un centre d’insertion sociale. Ici, photographié lorsqu’il se rend au travail en tant que bénévole au centre Don Orione, situé à Pozuelo de Alarcon, dans la banlieue de Madrid (Photo : GTres/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Escapade secrète de l’infante Cristina et Iñaki Urdangarin à Barcelone pendant son congé pénitentiaire

L’époux de l’infante Cristina quitte la prison de Brieva

Dix ans après le début de sa descente aux enfers, Iñaki Urdangarin peut enfin voir le bout du tunnel, comme l’annonce El País. Condamné une première fois à 6 ans et 3 mois de prison ferme, en appel, le second jugement avait condamné l’ancien duc de Palma de Majorque à 5 ans et 10 mois de prison pour fraude fiscale et trafic d’influence dans l’affaire Nóos. Devenu le mouton noir de la famille royale espagnole, déchu de ses titres, il purgeait sa peine depuis 2018 dans la prison pour femmes de Brieva, dans une cellule spécialement aménagée, n’ayant pas de contacts avec les autres détenus.

Le régime carcéral particulier de l’Espagne permet une réinsertion progressive par étapes. Depuis le 19 septembre 2019, l’époux de l’infante Cristina a droit à un aménagement de peine et est autorisé à sortir deux jours par semaine pour effectuer un travail de bénévole au centre d’hébergement de jour pour personnes handicapées Don Orione. Il bénéficiait aussi de congés pénitentiaires réguliers, notamment à l’occasion des fêtes, comme le prévoit l’incarcération de niveau deux.

Lire aussi : Iñaki Urdangarin, l’infante Cristina et leurs enfants en promenade pendant le congé pénitentiaire d’Iñaki

Il dormira avec d’autres codétenus dans un centre d’insertion et continuera son travail de bénévole en journée

Sa demande d’atteindre le troisième niveau d’incarcération a été rejetée. Néanmoins, le 30 décembre 2020, les autorités pénitentiaires ont accordé le droit à l’ancien champion de handball de quitter la prison de Brieva, qui est située non loin de Madrid. Son chemin vers la liberté continue, ayant à présent le droit de rejoindre un centre d’insertion sociale. Il vivra donc parmi d’autres détenus en voie de réinsertion.

Il s’agit de l’application de l’article 100.2 du Règlement pénitentiaire, qui permet l’équivalent d’une semi-liberté sans pour autant s’agir du troisième niveau, qui est le dernier niveau avant la remise en liberté. Si la semi-liberté du troisième niveau lui avait été accordée, il aurait pu dans ce cas ne dormir que du lundi au jeudi au centre, et retrouver tous les weekends sa famille.

C’est au centre d’insertion sociale (CIS) Melchor Rodríguez García, situé à Alcalá de Henares, que le beau-frère du roi Felipe VI va vivre dorénavant. Le centre a mis au point tout un programme de réinsertion, comme par exemple des séances de groupe et un suivi très régulier avec des psychologues. Il sera également plus actif puisqu’il pourra aller travailler tous les jours au centre Don Orione. En plus, il bénéficie d’un congé un weekend par mois, où il pourra rejoindre sa famille. Iñaki Urdangarin est l’un des premiers à bénéficier de ce programme de réinsertion récemment mis au point spécialement pour les criminels économiques.

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr

No Comments Yet

Leave a Reply