Iñaki Urdangarin transféré : il interrompt son travail dans le centre pour handicapés

C’est une décision qui a surpris tout le monde, y compris les responsables du centre Don Orione. Le beau-frère du roi Felipe, qui a à présent atteint le troisième degré de détention, a mis fin brutalement à son contrat qui le lie avec le centre qu’il aide quotidiennement depuis plus d’un an. Iñaki Urdangarin se rendra pour la dernière fois au travail ce vendredi.

Iñaki Urdangarin, ancien duc de Palma de Majorque, quitte pour la dernière fois le centre Don Orione. Photographié ce 24 février à la sortie du centre où il travaillait depuis septembre 2020 (Photo : Cordon Press/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Escapade secrète de l’infante Cristina et Iñaki Urdangarin à Barcelone pendant son congé pénitentiaire

Fin de la collaboration au centre Don Orione

C’est le média Vanitatis qui a appris la fin de la collaboration entre Iñaki Urdangarin et le centre Don Orione. Le centre lui-même ignorait cette rupture de contrat, et les responsables l’ont appris de la bouche des journalistes qui les ont appelés. La raison est le transfert d’Iñaki Urdangarin vers le nord de l’Espagne où vit sa famille.

Habitué des escapades à Vitoria lors de ses congés pénitentiaires, l’époux de l’infante Cristina va déménager vers le nord pour vivre sa dernière partie de détention plus proche de sa famille. C’est à la prison de Zaballa à Álava, à une soixantaine de kilomètres de Bilbao, qu’Iñaki Urdangarin va être transféré. Son transfert rendrait impossible de se rendre quotidiennement au centre Don Orione, qu’il fréquente depuis septembre 2020 et qui est situé à Madrid.

Lire aussi : Iñaki Urdangarin, l’infante Cristina et leurs enfants en promenade pendant le congé pénitentiaire d’Iñaki

Dernier jour de travail pour Iñaki Urdangarin avant son transfert au pays basque

Il avait toutes les caractéristiques du collègue modèle et le centre a déploré sa décision. « Il mange avec nous et les gardes l’attendent à la porte. C’est une personne très humble et généreuse », a expliqué un responsable du centre. Ce qui compte pour lui, est que grâce à la présence de ce célèbre détenu dans le centre, ce dernier a bénéficié d’une grande visibilité médiatique. « La seule chose importante est que nous sommes devenus plus visibles. Ici, nous sommes confrontés chaque jour à une dure réalité : donner une qualité de vie à ceux qui ne l’ont pas en raison de leur handicap ».

Ayant tous les critères requis pour bénéficier du troisième degré d’incarcération, l’ancien champion de handball a obtenu ce droit, il y a quelques semaines. Le troisième degré est la dernière étape avant la remise de peine sous liberté conditionnelle. À présent, il bénéficie d’une semi-liberté, lui permettant de quitter la prison les weekends, d’avoir de plus nombreux jours de congé, et d’effectuer un travail en journée, quasiment tous les jours de la semaine. Il aurait même déjà trouvé un autre travail dans le pays basque, là où vit sa famille. Le clan Urdangarin, qui est extrêmement soudé, notamment autour de sa mère, Claire Liebaert, retrouve et accueille Iñaki et Cristina à chacune de ses permissions.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr