Investitures des ordres et distinctions de 2022 par Margareta de Roumanie au Palais royal de Bucarest

Comme chaque année, le 24 mars, à l’approche de l’anniversaire de Margareta de Roumanie, la Gardienne de la Couronne procède à une cérémonie d’investitures. Les Roumains et étrangers méritants sont récompensés pour leur loyauté ou leur travail en faveur de la promotion de la Roumanie ou de la Couronne. La cérémonie de remise des récompenses et des insignes a lieu dans la Salle du Trône du Palais Royal de Bucarest. 

Lire aussi : Margareta de Roumanie appelle à la responsabilité nationale lors de la 155e soirée royale du corps diplomatique

Les investitures de l’année 2022 au Palais royal de Bucarest

Ce 24 mars 2022, la fille aînée du dernier roi de Roumanie a procédé à la remise des médailles et récompenses des ordres et distinctions qu’elle dirige en tant que chef de la famille royale de Roumanie.

Cette année, 16 personnes ont reçu les honneurs de la Gardienne de la Couronne. Il s’agit de 13 citoyens roumains et de 3 étrangers. En tant que chef de la Maison royale, Margareta de Roumanie a hérité des prérogatives de son père, le défunt roi Michel 1e, en ce qui concerne la remise de récompenses.

(Photo : Daniel Angelescu ©Casa Majestății Sale)

Sept personnes ont reçu la médaille royale de Loyauté. Cette médaille a été instaurée par Margareta de Roumanie en décembre 2017, à la mort de son père, en remplacement de la médaille de Loyauté du roi Michel 1e. La Gardienne de la Couronne décerne cette médaille aux membres méritants de sa cour, pour les remercier de leur fidélité au bout de cinq ans de travail à ses côtés.

Margareta peut aussi l’octroyer à des personnalités roumaines ou étrangères qui ont œuvré au rayonnement de la famille royale de Roumanie par leurs actions ou leur travail. Seules 250 personnes vivantes peuvent avoir la médaille. La médaille a déjà été octroyée à 227 personnes depuis 2008 mais plusieurs récipiendaires sont déjà décédés.

(Photo : Daniel Angelescu ©Casa Majestății Sale)

Lire aussi : Cérémonies royales exceptionnelles dans la Salle du Trône pour le centenaire de la naissance du roi Michel 1e de Roumanie

Lors de la cérémonie organisée dans la Salle du Trône ce jeudi soir, Margareta de Roumanie, qui était entourée de son époux, le prince Radu et d’une de ses sœurs, la princesse Sofia, Sa Majesté a également récompensé Sally Wood-Lamont. Cette Britannique est la seule récipiendaire, cette année, de la Croix de la Maison royale de Roumanie. Cette récompense, instaurée en mai 2008, est remise aux membres de la cour ou aux collaborateurs de la Maison royale. Elle peut aussi être remise à des personnes ou des institutions étrangères qui ont contribué de manière importante à la promotion des efforts de la Maison royale au service de la Roumanie.

(Photo : Daniel Angelescu ©Casa Majestății Sale)

Enfin, Margareta de Roumanie a reçu pas moins de huit personnes dans l’ordre de la Couronne de Roumanie. Cet ordre dynastique a été fondé par décret royal en mai 1881 par le roi Carol 1e. Il a été créé à l’occasion de la proclamation du royaume et avait pour but de récompenser les citoyens pour leurs services rendus à la nation. Tout au long de l’histoire monarchique du pays, l’ordre a reçu en son sein des personnes qui ont œuvré au développement de la Roumanie, dans le cadre de leur profession ou par d’autres actes au service de l’État.

(Photo : Daniel Angelescu ©Casa Majestății Sale)

L’ordre de la Couronne de Roumanie compte cinq grades : chevalier, officier, commandeur, grand officier et grand-croix Cette année, Margareta de Roumanie a reçu quatre nouveaux chevaliers, deux commandeurs et deux grands officiers. Parmi eux se trouve Miguel Maury Buendía, nonce apostolique, qui est le doyen du corps diplomatique en Roumanie. Le diplomate du Vatican a été reçu grand officier de l’ordre.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr