Le prince Harry a présenté Meghan Markle là où est installée la statue de Diana

Ce 1e juillet 2021, le prince William et le prince Harry ont mis leurs différends de côté pour leur mère. Les deux frères ont commémoré le 60e anniversaire de la naissance de l’ancienne princesse de Galles. Pour cet anniversaire, le duc de Cambridge et le duc de Sussex ont dévoilé la statue de Diana, qu’ils avaient commandée en 2017. La statue est installée à Sunken Garden, un lieu très symbolique pour le prince Harry et Meghan Markle.

C’est ici que le prince Harry a présenté à la presse sa fiancée en novembre 2017 (Photo : Anwar Hussein/EMPICS Entertainment/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Le prince Harry a envoyé des fleurs sur la tombe de Diana pour la fête des mères

La statue est érigée dans le jardin secret de Diana

Sunken Garden était le lieu favori de Diana, princesse de Galles. Diana faisait son jogging, puis se baladait, «s’arrêtait et parlait aux jardiniers quand elle vivait ici», avait expliqué à Vogue Sean Harkin, jardinier en chef au palais de Kensington en 2017.

Le jardin est situé aux abords du palais de Kensington, là où elle a vécu avec ses enfants, au centre de Londres. Par la suite, le prince Harry a vécu à Nottingham Cottage, une dépendance située à côté du palais, jusqu’à son mariage avec Meghan Markle. Le prince William vit toujours avec Kate et ses enfants dans une aile du palais.

L’ex-épouse du prince Charles aimait passer du temps autour de l’étang de Sunken Garden et c’est tout naturellement que le jardin est devenu une sorte de lieu de recueillement en mémoire de Diana, décédée en 1997. En 2017, à l’occasion du 20e anniversaire de sa disparition, le lieu est devenu le «Jardin blanc», totalement repensé par le jardinier paysagiste.

En 2017, Sunken Garden était devenu le Jardin blanc, totalement réaménagé à l’occasion du 20e anniversaire de la mort de Diana (Photo : Chris Radburn/EMPICS Entertainment/ABACAPRESS.COM)

Sunken Garden : un lieu symbolique pour Harry et Meghan Markle

Pour l’inauguration de la statue, c’est Pip Morrison qui a été chargé de redessiner le jardin. Depuis octobre 2019, plus de 4000 plantes ont été mises en terre. Parmi les fleurs préférées de Diana, il y a des roses, des myosotis, des tulipes, de la lavande, des dahlias et des pois de senteur. 

Pour le prince Harry, le lieu est d’autant plus symbolique. Il avait déjà choisi ce jardin où il se sentait proche de sa mère, pour présenter sa compagne à la presse. C’est ici, que Meghan Markle a réalisé son premier shooting officiel en novembre 2017. Il s’agissait de la séance photo officielle organisée à l’occasion de l’annonce des fiançailles du deuxième fils de Charles et Diana.

C’est à Sunken Garden que Meghan Markle a été présentée officiellement à la presse et que le prince Harry a annoncé ses fiançailles en 2017 (Photo : Dominic Lipinski/PA photos/ABACAPRESS.COM)

Lorsque la reine Anne a été couronnée en 1702, elle a fait aménager des jardins à l’anglaise dans les lieux de verdure qui entouraient le palais et elle a fait construire une orangerie en 1704. C’est en 1908 qu’il est devenu un jardin d’ornement du palais, dans un style classique qui était populaire au Royaume-Uni. Le jardin est en terrasse pavée et possède des parterres de fleurs, un bassin d’agrément avec des fontaines au centre.

Depuis ce 1e juillet 2021, une statue de Diana est installée devant le plan d’eau. Il s’agit d’une œuvre du sculpteur Ian Rank-Broadley, l’artiste qui a notamment réalisé le portrait de la reine Elizabeth II que l’on peut voir sur les pièces de monnaie en circulation dans le Commonwealth. C’est le prince William et le prince Harry qui ont choisi l’artiste et lui ont commandé l’œuvre en 2017, à l’occasion du 20e anniversaire de la disparition de leur mère. Jusqu’à aujourd’hui, la statue était cachée par une boite noire qui empêchait de la voir avant l’inauguration. Personne ne savait comment serait représentée l’ancienne princesse de Galles.

Jusqu’au 1e juillet, la statue était cachée sous une boite noire (Photo : (Photo : Aaron Chown/PA Photos/ABACAPRESS.COM)

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr