Louis de Bourbon appelle au retour «aux fondements de la société française et de son identité» pour la Saint Louis

Le prince Louis de Bourbon, duc d’Anjou, prétendant légitimiste au trône de France, a adressé un message à la population française ce 25 août 2021, jour de la Saint Louis. Celui que ses partisans considèrent comme Louis XX, a dressé un bilan exhaustif de la situation en France.

Lire aussi : Louis de Bourbon adresse ses vœux pour l’année 2021

Message du duc d’Anjou aux Français à l’occasion de la Saint Louis 2021

Le 25 août 1270 décédait à Carthage, le roi Louis IX, mieux connu comme Saint Louis, canonisé en 1297. Considéré comme l’un des plus grands Capétiens, Saint Louis a entrepris de grandes réformes, à l’origine de nombreuses réussites économiques, politiques et intellectuelles françaises. Inspiré par Saint Louis, l’actuel prétendant au trône, Louis de Bourbon, récemment devenu vice-président de La Nuit du Bien Commun, a adressé un message aux Français, publié sur son site internet.

(Photo : capture d’écran YouTube)

Louis de Bourbon, duc d’Anjou, qui ressent «de plus en plus l’expression d’une inquiétude profonde à l’égard de notre nation», dresse tout d’abord un portrait de la France actuelle qui traverse une crise profonde. Il parle d’une crise à «caractère religieux, social, juridique, économique et philosophique», alimentée par une «succession d’évènements que pays semble subir et qui ne trouvent que des solutions partielles et qui interpellent notre société».

«La situation des plus humbles ne s’améliore pas», constate le duc d’Anjou. «La crise de confiance s’est accentuée actuellement par la persistance de la crise sanitaire et ses conséquences.» Il déplore que les solutions proposées reposent «sur une sorte de certitude acquise, implacable et incontournable, contre laquelle personne ne peut exprimer ses inquiétudes». Louis de Bourbon met également en garde de la situation internationale instable, qui pourrait être une menace pour la France.

«Les risques grandissent de possibles conflits susceptibles de menacer notre pays, notre société, notre forme de vie et nos valeurs sociales et politiques ; la plus grande faiblesse est celle de ne pas savoir ce que l’on défend». Il déplore enfin la culture de l’oubli, qui est en train de s’installer dans le pays et qui contribue au dérèglement social. «Les menées actuelles sont absolument contraires à l’esprit d’unité du corps social défendu durant des siècles qui a permis tant de succès et de progrès à notre société.»

Pour que les institutions françaises retrouvent leur finalité, «celle d’unifier la France et de l’aider à se dépasser», le prince Louis de Bourbon propose de «revenir aux fondements de la société française et de son identité : la justice, le bien commun, la souveraineté, la volonté de sacrifice, le discernement et l’esprit critique, la nécessité de croire à la communauté et à la générosité avec une plus grande cohésion sociale.»

Le prétendant au trône termine son message en rendant hommage à tous ceux qui accomplissent leurs devoirs en ces temps difficiles, comme les parents qui assument leur « rôle de transmission vis-à-vis de leurs enfants» ou aux personnels de santé surchargés. Ceux-ci sont «confrontés de plus en plus à des problèmes éthiques touchant à la vie, et qui, de ce point de vue, s’emploient à résister à des pratiques contre-nature, dans la pleine conscience de leur devoir.»

«Mais je pense aussi à tous ceux, entrepreneurs, militaires, professionnels divers qui œuvrent déjà, chacun à sa place, pour que notre pays s’affirme fier de lui-même, soucieux et attentif à mettre en valeur le plein héritage de son histoire pour bâtir son avenir», assure Louis de Bourbon. «Nous devons donc nous attacher à nous retrouver tous unis dans un souci de succès, de générosité et de cohésion sociale, en nous fondant sur l’expérience de la France. Tel est ce que peuvent nous apprendre nos quinze siècles de civilisation. Tel est ce qu’il faut redonner comme espoir à nous tous», conclut le duc d’Anjou, qui espère que son message pourra «encourager à aller de l’avant ! Gardons l’espoir de ceux qui s’engagent, œuvrons pour le bien commun, renforçons notre communauté et les liens qui nous unissent pour affronter les difficultés présentes.»

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr