Margareta de Roumanie soutient l’adhésion de la Moldavie à l’Union européenne

La Gardienne de la Couronne de Roumanie a envoyé un message clair concernant la demande d’adhésion de la république de Moldavie à l’Union européenne. Margareta de Roumanie parle d’un « devoir historique et moral » qu’a la Couronne roumaine de soutenir la démarche de la Moldavie.

Lire aussi : Margareta et Radu de Roumanie au Jubilé de platine de la reine Elizabeth II : rencontre avec le prince Charles à Clarence House

La Gardienne de la Couronne soutient l’adhésion de la Moldavie le jour du Sommet européen

« Le roi Ferdinand et la reine Marie, mes arrière-grands-parents, peuvent être considérés comme les “parents” de l’histoire moderne de mon pays frère, et le roi Michel, mon père, est respecté et admiré tant par la nation que par les autorités politiques » de Moldavie, écrit Margareta de Roumanie, fille aînée du dernier roi de Roumanie.

La Gardienne de la Couronne a décidé d’afficher publiquement son soutien à la république de Moldavie, qui a obtenu son statut officiel de candidat à l’adhésion à l’Union européenne. Un Sommet européen se déroule ce jeudi pour décider si l’Europe donne le feu vert à l’avis de la Commission visant à faire de la Moldavie et de l’Ukraine des candidats. La Géorgie n’a pas encore reçu l’accord de la Commission mais son cas est aussi à l’ordre du jour.

SM Margareta de Roumanie, Gardienne de la Couronne, soutient l’adhésion de la république de Moldavie (Photo : Familia Regală)

Lire aussi : Le discours sur l’avenir de l’Europe de l’archiduc Charles de Habsbourg-Lorraine à l’occasion de son 61e anniversaire

« La Couronne roumaine est aussi un outil de soutien et est dépositaire des valeurs européennes. Au cours des deux dernières décennies, la famille royale a développé en république de Moldavie des projets dans les domaines de l’éducation, de l’économie et de la formation militaire », écrit Margareta dans son communiqué. La Gardienne de la Couronne rappelle que la famille royale soutient aussi des projets culturels et qu’elle a pu être témoin du dynamisme de la jeunesse de ce pays.

Margareta explique que bon nombre de Moldaves « travaillent et vivent déjà dans des pays de l’Union européenne, où ils ont gagné le respect et la confiance de leurs communautés d’adoption. » L’héritière de la famille royale de Roumanie conclut en exprimant sa « profonde confiance et conviction que le moment est venu de faire de la république de Moldavie une partie de notre famille européenne de nations dignes et sûres ».

La Moldavie, coincée entre la Roumanie et l’Ukraine, est un pays de 2,7 millions d’habitants. Un demi-million d’habitants vivent à Chisinau, la capitale. De 1359 à 1859, pendant un demi-millénaire, la Moldavie fut une principauté. La principauté de Valachie et la principauté de Moldavie sont connues comme les principautés danubiennes. Ces deux principautés, avec la principauté de Transylvanie, étaient les trois territoires roumanophones du Moyen-Âge, qui couvraient un vaste territoire.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr