Maria Vladimirovna de Russie demande à la Biélorussie de surmonter la haine et d’empêcher l’escalade de violence

Ce dimanche 16 août, plus de 100 000 Biélorusses manifestaient contre le pouvoir, dans les rues de Minsk. Il s’agit de la plus importantes manifestations jamais organisées dans le pays, la population demandant à leur président, Alexandre Loukachenko, de partir. Une situation qui inquiète la grande-duchesse Maria Vladimirovna, prétendante au trône impérial de Russie.

L’opinion de la grande-duchesse Maria Vladimirovna Romanova sur les mouvements de manifestations en Biélorussie (Photo : Imperial House)

Lire aussi : La grande-duchesse Maria de Russie guérie du coronavirus

La grande-duchesse Maria Vladimirovna observe avec tristesse les événements en Biélorussie

« La grande-duchesse Maria Vladimirovna regarde les événements en Biélorussie avec une profonde tristesse », annonce le secrétariat de la Maison impériale. « Elle prie pour que le peuple de la Russie blanche évite les horreurs du fratricide, des troubles et de l’anarchie. »

« L’histoire de l’humanité, proche et lointaine, fournit de nombreux exemples convaincants du fait qu’il n’existe pas de personnes absolument coupables et absolument innocentes dans les révolutions et les guerres civiles, et que ces catastrophes sociales font souffrir absolument tout le monde. »

Lire aussi : La grande-duchesse Maria de Russie s’adresse aux Russes en période de crise du coronavirus

Il faut surmonter la haine et rétablir la paix

« Quiconque souhaite le bonheur et la prospérité de la Biélorusse, quelles que soient les différences de convictions politiques et d’attitudes à l’égard d’une situation politique spécifique, doit surmonter l’esprit de haine et comprendre que tout mal ne peut être vaincu par un autre mal. »

La grande-duchesse Maria Vladimirovna, arrière-arrière-petite-fille du tsar Alexandre II, exhorte « toutes les forces politiques sensées de Biélorussie – au pouvoir et dans l’opposition – (…) a faire ce qui est en leur pouvoir pour empêcher l’escalade de la violence, sauver la vie et la santé des citoyens et rétablir la paix ». Pour avancer, elle conclut que les actions doivent toujours êtres « guidées par la foi en Dieu, l’amour pour leur pays d’origine et la responsabilité envers leurs enfants, et les prochaines générations ».

La position de la France a été précisée par un tweet d’Emmanuel Macron ce dimanche : « L’Union européenne doit continuer de se mobiliser aux côtés des centaines de milliers de Biélorusses qui manifestent pacifiquement pour le respect de leurs droits, de leur liberté et de leur souveraineté. »

Lire aussi : Le tsarévitch Georges Mikhaïlovitch et son travail auprès des banques alimentaires : « Quand le virus sera vaincu, les gens regarderont le monde avec des yeux différents »

Source : Imperial House/Zakatov

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr