Le tsarévitch Georges Mikhaïlovitch et son travail auprès des banques alimentaires : « Quand le virus sera vaincu, les gens regarderont le monde avec des yeux différents »

Le grand-duc héritier de Russie partage son temps entre Bruxelles, où il dirige Romanoff and Partners et Moscou, où il est devenu président du conseil d’administration de Foodbank Rus, la première banque alimentaire de Russie. Actuellement en Russie, Georges Mikhaïlovitch est confiné dans son appartement moscovite, séparé de sa mère, la grande-duchesse Maria Vladimirovna qui a été contaminée par le coronavirus au mois de mars, puis guérie, et confinée en Espagne. La situation actuelle préoccupe d’autant plus le tsarévitch, qu’elle touche sa nouvelle fonction au sein de la banque alimentaire dont il est le président. Le média russe Gazeta a interrogé l’héritier du trône impérial à ce sujet.

Le grand-duc héritier Georges Mikhaïlovitch a répondu à une interview concernant son travail auprès des banques alimentaires, et leur nécessité en période de crise (Photo : Archives)

Lire aussi : La grande-duchesse Maria de Russie guérie du coronavirus

Le grand-duc héritier Georges de Russie s’implique dans le travail des banques alimentaires

« Il me semble que la pandémie mondiale a contraint beaucoup de personnes à revoir complètement la façon dont la société utilise les ressources disponibles », explique le tsarévitch Georges Mikhaïlovitch aux journalistes de Gazeta. Le coronavirus est une préoccupation de plus qui vient remettre en question l’approvisionnement et la distribution de la nourriture, notamment en Russie.

« La question était de savoir ce qu’est la sécurité et si les frontières sont vraiment importantes. Il s’avère qu’il n’y a pas de frontières pour le virus, la police ne les protégeront pas et il est impossible de le faire interdire par la loi. Toute cette situation démontre qu’il existe des problèmes mondiaux auxquels la réponse ne devrait pas être donnée par des États individuels et non par des organisations internationales, mais à l’échelle mondiale par la société, c’est-à-dire tout le monde et chacun. Je pense que lorsque le virus sera vaincu, les gens verront comment le monde a changé parce qu’ils le regarderont avec des yeux différents. Ce sera le bon moment pour tirer des conclusions. »

Lire aussi : Le tsarévitch Georges demande aux Russes de respecter le confinement et appelle à la collaboration entre pays voisins

La crise actuelle démontre des problèmes mondiaux auxquels nous pouvons répondre tous ensemble

En période de crise, la Food Bank Rus, qui existe depuis 2012 et d’autant plus nécessaire. Elle fonctionne grâce aux clients des supermarchés qui laissent quelques denrées périssables de côté et en font don aux bénévoles qui se tiennent à la sortie des magasins. Il existe même une solution numérique qui se retrouve sur le site officiel de l’association afin de participer à distance. Les denrées sont ensuite redistribuées à travers tout un système associatif au niveau local. L’association s’occupe également de développer d’autres systèmes de financement et de faire du lobbying en la matière, comme la modification de certaines lois fiscales, permettant notamment de rétribuer des associations avec une partie des revenus de la TVA.

La grand-duc héritier conclut sa longue interview en rappelant les mesures à observer pendant cette période de crise sanitaire sans pareil. « J’invite tout le monde à être responsable et à comprendre que l’auto-isolement et les restrictions strictes sont les mesures qui permettront de surmonter la crise plus rapidement et avec moins de pertes. Si l’on vous ordonne de rester à la maison, essayez de réduire les contacts avec les autres, n’oubliez pas que, surtout pour la génération plus âgée, le virus peut être mortel. » Il conclut avec humour, que tout le monde se sent frustré, lui le premier, alors qu’il ne rêve que d’une chose : « revoir le lac Baïkal et d’y plonger le plus rapidement possible ».

Lire aussi : La grande-duchesse Maria de Russie s’adresse aux Russes en période de crise du coronavirus

Source : Gazeta

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.