Le marquis de Cirella a tué sa femme avant de se suicider

Une onde de choc s’est abattue sur la noblesse en Espagne. Le quartier résidentiel de Somosaguas est une fois de plus le théâtre d’un fait divers sordide. Ce 6 juin, Jorge Juliá Díez de Rivera, marquis de Cirella a tué sa femme à l’arme à feu. Il a ensuite retourné l’arme contre lui. Les deux époux, en procédure de divorce, sont décédés.

Armoiries du marquisat de Cirella (Image : Wikimedia Commons)

Lire aussi : Le fils de l’émir du Qatar accusé d’avoir commandité un double meurtre : Khalid ben Hamad Al-Thani accusé par son médecin et son garde du corps

Nouveau meurtre dans la haute société de Somosaguas

En 1980, le quartier chic de Somosaguas, dans la ville madrilène de Pozuelo de Alarcón, est devenu tristement célèbre. La marquise d’Urquijo, propriétaire de la banque Urquijo, et son mari, ont été tué dans leur résidence avec une arme de collection. L’affaire avait passionné la presse et le suicide du condamné en prison permit à l’histoire d’être adaptée en livres, films et téléfilms.

Ce 6 juin, Somosaguas est de nouveau le lieu d’un meurtre et d’un suicide. Jorge Juliá Díez de Rivera, marquis de Cirella, 66 ans, a tué son épouse, Katherine Mary Brereton Travers, 59 ans. Le couple traversait une période difficile depuis quelques années. Le marquis était pilote avait rencontré Katherine, hôtesse de l’air, alors qu’ils travaillaient pour la compagnie Plus Ultra. Le pilote était retraité de la compagnie Iberia depuis plusieurs années. Le couple était séparé de fait depuis quelques temps et Katherine vivait principalement à Londres avec un nouveau compagnon.

Lire aussi : Les confidences de la reine Máxima à propos du suicide de sa sœur Inés

Le marquis de Cirella a tué son épouse

Selon ABC, Katherine venait de rentrer de Londres. Elle avait décidé de passer quelques jours à Madrid dans le but de régler son divorce. Au vu de la fortune du marquis de Cirella, la querelle ne semblait pas trouver d’issue. Il semblerait qu’une dispute ait éclaté. Le marquis s’est emparé d’une des trois armes qu’il gardait chez lui. Il possédait un permis de chasse, étant l’une de ses passions.

La somptueuse villa est perdue au milieu d’un jardin qui les séparent de 600 mètres des autres habitations. Malgré la distance, des voisins ont entendu les coups de fusil et ont appelé la sécurité à 14 heures 30. Katherine Travers a été touchée par une balle dans la poitrine. Le marquis s’est suicidé en se tirant une balle dans la tête.

Le marquis et la marquise de Cerilla avaient quatre enfants. Les enfants n’étaient pas à la maison au moment du meurtre. « Nous sommes consternés. Jorge était une personne très calme et peu encline aux conflits. Une famille qui n’aime pas les scandales et qui a un pouvoir économique très élevé. On ne comprend pas comment il a pu en arriver là», confie un proche de la famille.

Jorge Juliá Díez de Rivera était le huitième des neuf enfants de Camilo Juliá y Bacardi, marquis de Juliá, et de María Dolores Díez de Rivera y Guillamas, comtesse d’Almodóvar. Jorge Juliá Díez de Rivera avait hérité d’un des titres familiaux, en 1980. Le marquisat de Cirella avait été octroyé pour la première fois en 1618 par le roi Felipe III en faveur d’un chevalier espagnol. Cirella fait référence à une petite île en mer Tyrrhénienne, dans le sud de l’Italie. À l’époque le royaume de Naples était sous domination espagnole. Lorsque le 1e marquis de Cirella est décédé, le titre tomba en désuétude. Il sera rétabli en 1926 par le roi Alphonse XIII, en faveur d’une descendante du 1e marquis.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr