Reza Pahlavi : « Il n’y a que dans les régimes autoritaires comme en Iran que la vie humaine n’a aucune valeur et est sacrifiée à des fins idéologiques »

Le prétendant au trône impérial d’Iran a une fois de plus publié un communiqué à destination du peuple iranien. Le pays est très durement touché par la crise du coronavirus. Selon le prince Reza Pahlavi, les chiffres indiqués seraient encore bien loin de la vérité. Il y a quelques semaines, le fils du dernier chah d’Iran avait déjà publié un message officiel, alors que la crise sanitaire faisait déjà rage dans le pays, et qu’elle commençait à se propager en Europe.

Le prétendant au trône impérial d’Iran a publié un message de soutien à tous les Iraniens qui souffrent de la gestion de la crise du coronavirus par le régime actuel (Image : capture YouTube)

Lire aussi : Discours du prince Reza Pahlavi pour le Nouvel an persan : « Débarrassons l’Iran du parasite » (Norouz 1399)

Message du prince Reza Pahlavi en période de crise du coronavirus

À l’occasion du nouvel an iranien, Norouz, Reza Pahlavi avait publié un message dans lequel il expliquait ne pas avoir le cœur à la fête, utilisant la métaphore du « parasite » pour qualifier le régime iranien actuel. Ce message était publié quelques jours après celui de sa mère, l’impératrice Farah, qui présentait ses condoléances à tous les Iraniens qui avaient perdu un proche mort du coronavirus. Aujourd’hui, le prince Reza a envoyé un nouveau message aux Iraniens, dans lequel il les félicite pour leur courage et leur demande d’attendre la fin de la crise sanitaire avant de reprendre leurs manifestations à l’encontre du régime.

Message en person de Reza Pahlavi (Image : capture Instagram)

Lire aussi : L’impératrice Farah d’Iran envoie un message aux familles des victimes du coronavirus

Discours officiel du prince Reza au peuple iranien du 22 avril 2020

« Mes compatriotes,
La crise provoquée par la propagation du COVID-19, aux dimensions meurtrières dans le monde, a posé aux gouvernements en charge et élus par le peuple des pays démocratiques un immense défi. Ces gouvernement ont concentré leurs efforts sur la réduction des décès et des dommages sociaux. Il n’y a que dans des régimes autoritaires, comme le régime criminel de l’Iran, que la vie humaine n’a aucune valeur et est sacrifiée à des fins idéologiques et politiques offensives.

Cela est rendu évident par le chef incompétent et cupide de ce régime, qui s’assied sur des milliards de dollars d’actifs de la nation iranienne. Même en ces jours difficiles, il refuse de restituer ne fut-ce qu’une petite partie de cette richesse aux travailleurs, vendeurs et commerçants au chômage. Il a entraîné une nation et un peuple riches dans l’isolement et la misère avec à sa tête un chef d’État fantoche, qui par ailleurs, est allé demander de l’aide au Fonds monétaire international et à la Banque mondiale, alors qu’il avait déclaré n’avoir aucunement besoin de leur aide, ceux-ci étant bons à aider l’Amérique et l’Europe.

Dans le même temps, les mensonges flagrants du régime criminel, indiquant des nombres de morts et de personnes infectées par le coronavirus erronés, n’ont pas été en mesure de cacher les réalités tangibles en Iran. Même les rapports officiels montrent que malgré les secrets et le manque de transparence, le nombre de morts en Iran dépasse celui des autres pays de la région.

Mes compatriotes,
En ces jours sombres et difficiles de la pandémie, j’ai reçu de nombreux messages de courageux compatriotes en quête de liberté dans le pays, demandant mon soutien pour la poursuite de leurs manifestations civiles. Ils disent qu’ils sont prêts à risquer de contracter le coronavirus, mais que la lutte contre le régime menteur et hypocrite, qui est à l’origine de la propagation du virus, ne doit pas s’arrêter
.

J’ai toujours souligné que la santé et la sécurité devaient être au premier plan de la lutte. Les décisions concernant les détails et l’exécution du mouvement civil en Iran ont été et resteront la responsabilité des militants dans la rue, afin de gérer de manière appropriée et sage la lutte sans violence. Je vous ai toujours soutenu et je le ferai toujours.

Bien que la secte criminelle ne veuille pas et ne soit pas en mesure de répondre à vos moindres besoins quotidiens alors que les réseaux mafieux du régime garantissent leurs intérêts personnels, le sens des responsabilités que vous, courageux manifestants, avez, vaut l’admiration et est digne d’être loué.

Mes compatriotes,
D’après ce qu’ont reconnu les responsables du régime et sur la base de rapports privés que j’ai reçus, le nombre de personnes infectées et d’infirmiers qui ont été victimes du coronavirus au cours des dernières semaines sont des indicateurs de la propagation de la maladie et du manque de besoins de base; des besoins qui ont été envoyés à l’Iran sous forme d’aide étrangère, mais qui, dans une large mesure, n’ont pas été fournis aux centres médicaux et aux hôpitaux du pays.

Le sacrifice du personnel médical hospitalier qui, comme les soldats sacrifiant leur vie, se bat jour et nuit avec des ressources limitées pour sauver la vie de nos chers compatriotes qui ont contracté le COVID-19, tout en risquant leur propre vie, sera éternellement inscrit dans les pages de l’histoire de notre pays. Une fois de plus, j’honore leurs sacrifices et je suis profondément reconnaissant envers chacun d’entre eux.

Je suis en outre troublé par les milliers de prisonniers politiques et non politiques qui luttent dans des prisons infectées et insalubres à travers le pays, avec le risque d’être infectés par la maladie et de mourir.

De plus, avec cette désorganisation actuelle, des millions de personnes sont au chômage et se voient même refuser leur maigre salaire. Tous les militants et les humanitaires iraniens devraient accroître leur soutien et leur coopération et, de manière honorable, s’empresser d’aider les personnes dans le besoin .

En conclusion, je soulignerai une fois de plus que votre santé et votre sécurité sont la priorité absolue et que dans cette crise actuelle, vous devez être plus diligents que jamais pour vous maintenir en bonne santé, ainsi que ceux qui vous entourent, en suivant les instructions médicales.

Que la lutte de la grande nation iranienne pour la liberté soit victorieuse,
Vive l’Iran fier.
Reza Pahlavi »

Traduction libre et personnel du discours à lire ici en persan.

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr

No Comments Yet

Leave a Reply