Mort de l’archiduc Léopold-François, ancien grand-duc de Toscane

Connu de ses partisans comme le grand-duc Léopold III de Toscane, l’ancien prétendant au trône grand-ducal de Toscane, est décédé à 78 ans. Son fils est l’actuel chef de famille de Habsbourg-Toscane, une branche de la famille impériale d’Autriche ayant régné sur le grand-duché de Toscane jusqu’à son annexion à l’Italie en 1860. L’archiduc Léopold-François de Habsbourg-Toscane avait renoncé à ses droits dynastiques en faveur de son fils Sigismond, en 1993.

Lire aussi : Message du grand-duc Sigismond de Toscane aux Toscans en période de coronavirus

Décès de l’ancien grand-duc de Toscane

C’est une monarchie oubliée qui pourtant fut indépendante depuis le 9e siècle. La Toscane fut un margraviat, puis un marquisat, le territoire devint aussi une république, et connut ses heures de gloires sous le contrôle des Médicis. C’est lors du «règne» de Cosme de Médicis, début du 16e siècle, que la Toscane devint un grand-duché, adoptant un régime monarchique héréditaire classique. Le grand-duché de Toscane, épicentre de la Renaissance, a existé jusqu’au Risorgimento et son absorption dans le nouveau royaume d’Italie en 1860.

Après deux siècles de règne des Médicis, la dynastie prend fin en 1737, à la mort du grand-duc Jean-Gaston, mort sans descendance. Comme convenu avant sa mort, le trône passe à François de Lorraine, qui épousera l’archiduchesse Marie-Thérèse, fille ainée de l’empereur d’Autriche et héritière. Marie-Thérèse deviendra impératrice et son époux empereur. Le titre de grand-duc de Toscane appartiendra à la famille impériale d’Autriche et se transmettra à certains descendants du couple, jusqu’à l’abolition du grand-duché sous le règne du grand-duc Ferdinand IV.

Le grand-duc Ferdinand IV de Toscane, dernier souverain du grand-duché de Toscane (Photo : Wikimedia Commons)

Qui était le grand-duc Léopold III de Toscane ?

La prétention au trône du grand-duché de Toscane passe de fils en fils depuis la mort de Ferdinand IV en 1908. En 1984, c’est l’arrière-petit-fils du dernier grand-duc souverain, Léopold-François qui hérite de la prétention au trône et devient chef de la branche Habsbourg-Toscane. Léopold-François est né au château de Leutstetten le 25 octobre 1942, fils de l’archiduc Godefroy Marie de Habsbourg-Toscane et de la princesse Dorothée Marie de Bavière.

En 1965, l’archiduc Léopold-François épouse Laetitia de Belzunce d’Arenberg. Ils ont deux enfants : l’archiduc Sigismond et l’archiduc Gontran. En 1981, Léopold-François et la mère de ses deux enfants divorcent. Il se remariera en 1993 à la psychanalyste autrichienne d’origine argentine Marta Julia Pérez Valverde, un remariage qui pose aussi problème pour l’église catholique. Suite à son second mariage, il renonce à ses droits dynastes en faveur de son fils ainé, Sigismond.

Tableau représentant l’archiduc Léopold-François de Habsbourg-Toscane en tant que grand-duc de Toscane (Image : Facebook)

Spécialisé en mécanique, l’archiduc, connu de ses partisans comme Léopold III, vivra plusieurs années en Uruguay. Depuis son retrait des ordres dynastiques dont il était le grand maitre en tant que chef de la famille de Habsbourg-Toscane, l’ancien grand-duc vivait une vie plutôt discrète. C’est aussi en toute discrétion que sa mort a été annoncée ce 24 juin 2021.

L’actuel grand-duc Sigismond de Toscane

Le grand-duc Sigismond de Habsbourg-Toscane a épousé en 1999 Elyssa Edmonstone, fille du 7e baronnet de Duntreath. L’aristocrate britannique est une cousine au troisième degré de la duchesse de Cornouailles. Ensemble, ils ont eu trois enfants : l’archiduc Léopold Amédée, l’archiduchesse Tatyana et l’archiduc Maximilien. Léopold Amédée, âgé aujourd’hui de 20 ans est considéré comme le prince héritier de Toscane.

L’archiduc Sigismond de Habsbourg-Toscane dans sans robe des ordres dynastiques de la maison de Toscane (Photo : Facebook)

Il existe une querelle interne à la maison de Habsbourg quant à l’existence des deux principaux ordres dynastiques dont sont garants les chefs de la branche de Habsbourg-Toscane, à savoir les ordres de Saint-Etienne et de Saint-Joseph. Lors de l’intégration du grand-duché de Toscane à l’Italie, l’empereur d’Autriche a reconnu le nouveau royaume italien et a par conséquent été contraint de ne plus reconnaitre son propre cousin, le grand-duc Ferdinand IV comme le souverain toscan. L’ensemble des droits dynastes de Ferdinand IV finiront par être repris à charge de l’empereur d’Autriche et l’ancien grand-duc lui-même finira par accepter que ses descendants renoncent à tous leurs droits sur l’ancien trône.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr