Hermine de Clermont-Tonnerre est décédée à 54 ans

De son vrai prénom Marie-Hermine, 54 ans, connue du grand public comme la princesse Hermine de Clermont-Tonnerre, fille du 11e duc de Clermont-Tonnerre, elle était la sœur d’Aynard, actuel duc de Clermont-Tonnerre. Le journal Le Point annonce son décès, alors qu’elle était dans le coma depuis début juin, suite à un grave accident de moto.

Hermine de Clermont-Tonnerre est morte à 54 ans (Photo : SIPA)

Lire aussi : Un prince saoudien échappe à la mort dans un grave accident de la route

La duchesse mondaine est décédée

Après l’annonce de son accident, le monde people et de la jet-set qu’elle fréquentait s’était ému. « En pensées et en prières pour notre Mimine, Hermine de Clermont-Tonnerre, dans le coma suite à un accident de moto, on pense fort à Allegra et Calixte ses enfants. Ma princesse chérie tu es une Warrior, bats-toi », écrivait Viviane Zaniroli, la fondatrice du Rallye des gazelles, grande amie d’Hermine, comme le rapporte Gala. « Prions tous pour notre Princesse Hermine de Clermont-Tonnerre », avait écrit également le producteur  Thierry Klemeniuk. Quelques heures après l’annonce de son accident, le chanteur Jean-Luc Lahaye, de passage sur le plateau de L’Instant de Luxe sur Non Stop People, indiquait que son « pronostic vital est engagé ». Il y a quelques jours, c’est son ex-époux qui avait publié sa réaction dans un communiqué, ne laissant rien présager de bon dans son évolution.

La maman d’Allegra et Calixte, issus de son mariage avec Alastair Cuddeford, dont elle était divorcée depuis 2009, était dans le coma après son grave accident de moto survenu en juin dernier. Habituée des plateaux télés, elle avait participé en 2010 à l’émission de téléréalité La Ferme célébrités et en 2004 à Fear Factor, séduisant les chaines de télé, qui à l’époque connaissaient une vraie « vague people », comme le rappelle Le Pont. La princesse mondaine appartenait à l’une des plus anciennes familles ducales de France. Bien que présente dans les événements de la noblesse et du Gotha par ses origines, elle fréquentait aussi et surtout la vie mondaine française.

Le Point la décrit comme une femme à « grande gueule » qui a un « goût pour les motos et les talons compensés. (…) Elle étonne et détonne, se laisse appeler princesse alors qu’elle n’est que fille de duc, fait du parapente avec son chien, et se complaît dans son rôle de rebelle en laissant entendre qu’elle s’est fait tatouer les armes de saint Pierre, blason de la maison, sur son aristocrate fessier. »

Lire aussi : Le grand-duc Georges de Russie a frôlé la mort dans un accident de voiture spectaculaire

Sources : Le Point

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.

No Comments Yet

Comments are closed