Divorce du roi de Malaisie : Rihana Oxana continue de nier le divorce

Un certain flou règne concernant le divorce de Rihana Oxana Petra avec l’ancien roi de Malaisie Muhammad V. Celui-ci avait été contraint d’abdiquer début 2019, à cause d’anciennes images de sa jeune épouse, en positions suggestives dans une piscine avec un jeune homme, alors qu’elle participait à une émission de téléréalité dans son pays, en Russie. Leur mariage avait été gardé secret pendant des mois. Depuis son abdication par amour pour Oksana Voevodina (comme elle se faisait appeler jusqu’alors), cela semblait être le conte de fées pour la belle, qui vivait au palais de son époux, également sultan de Kelantan. Soudain, au mois de juillet, on apprend le triple talaq, divorce musulman, signé par l’ancien roi à l’encontre de son épouse. La presse a dévoilé les papiers du divorce et on apprend dans la foulée, que le roi répudie sa femme et déshérite leur fils, Ismail Leon. Mais depuis cette annonce, Rihana continue à jouer à un jeu étrange. Sur ses réseaux sociaux, elle affirme ne pas être divorcée !

https://www.instagram.com/p/B07zLq_nrZF/
Rihana Oxana et l’ancien roi de Malaisie (photo : Instagram/rihanapetra)
https://www.instagram.com/p/BzCuyoPA–p/?utm_source=ig_embed

Les papiers du divorce de l’ancien roi de Malaisie ont été publiés

Il est vrai qu’aucun parti n’a encore pris la parole officiellement. Pourtant, il est impossible de nier l’existence des papiers du divorce, signés les 22 juillet à Singapour. Seul le palais de Kelantan a sorti un communiqué pour confirmer qu’à l’heure actuelle, personne ne pouvait prétendre au titre de reine de Malaisie ni de reine de Kelantan. Cette annonce servait de mise en garde pour Oxana qui aime s’attribuer des titres dans ses publications sur Instagram et qui parle de son fils comme du futur roi de Malaisie. Pour rappel, la Malaisie est une monarchie élective qui élit un roi pour 5 ans, choisissant parmi l’un des sultans qui règnent sur l’un des sultanats qui composent le pays. Depuis que le mariage de Muhammad Faris Petra et d’Oxana a été rendu public, la jeune femme affiche son bonheur sur les réseaux sociaux. Près de 500 000 personnes sont abonnées à son compte Instagram.

Les papiers du divorce de Muhammad et Rihana Gorbatenko signés à Singapour le 22 juin

Les publications de Rihana Oxana posent questions

Malgré l’annonce de son divorce, Rihana Petra continue à publier des photos d’elle et de son mari. Pourtant, une publication avait pu mettre la puce à l’oreille sur ce qu’elle vivait en privée. Elle écrit :  « Un homme qui aime vraiment sa femme ferait tout pour elle. Il doit tout le temps se soucier de ce qu’elle ressent et prend soin d’elle si elle est épuisé. Il tient 100% de ses promesses. La famille est le résultat d’un travail de deux personnes qui peuvent donner de l’amour inconditionnel ».

https://www.instagram.com/p/BzLY5uqiCmZ/

Rihana continue de nier son divorce

Dans une publication récente, Oxana explique qu’elle a entendu parler de cette histoire de divorce, alors qu’elle était avec Leon en Russie et que tout ceci serait une invention de la presse. Une amie de Rihana, Tatyana Andreeva a quant à elle déclaré que lorsqu’elle est arrivée en Russie, elle était déjà bel et bien divorcée. Ce qui semble correct, puisque les papiers signés à Singapour datent du 22 juin.

https://www.instagram.com/p/By2_4azCk0Y/

Le père de Rihana Oxana confirme que le mariage de sa fille est terminé

Le père de Rihana, Andreï Gorbatenko, médecin traumatologue, a lui aussi répondu sur Instagram. Un abonné lui demande : « Dites-nous à propos du mariage de votre fille… est-ce vrai que c’est fini ? ». Ce à quoi il a répondu : « Bonjour, oui, c’est vrai ». Mais la confusion règne, car Rihana continue de publier des photos de son mari. Elle a récemment mis en ligne une vidéo dans laquelle Muhammad parle de son amour pour sa femme et de son fils. Evgeny Tarlo, l’avocat de la jeune femme de 26 ans, affirme quant à lui qu’ils n’ont jamais reçu de papiers du divorce. Néanmoins, il a avoué que le mariage était remis en cause, notamment à cause des questionnements de la population en Malaisie.

Le père de Rihana affirme sur Instagram que le mariage de sa fille est terminé

Rihana Oxana affirme n’avoir rien signé

Dans une dernière publication, Rihana Oxana écrit en malais : « Lorsque j’ai entendu parler de cette histoire de divorce, Leon et moi étions en Russie. Je n’ai reçu aucune assignation à comparaître ni lettre du tribunal. » Pour répondre à ceux qui lui indiquent qu’elle s’est faite avoir et que Muhammad a alors demandé le divorce unilatéralement, sans qu’elle soit au courant, elle répond : « Deuxièmement, mon mari est un bon musulman, il n’aurait pas fait de telles choses dans mon dos. La loi islamique appelle à la protection des femmes. Une femme a le droit et, tout comme un être humain normal, même lorsqu’elle est à l’étranger, elle doit défendre sa position pour servir d’exemple à d’autres femmes dans des circonstances similaires. » Elle fustige les médias, les accusant de mentir : « Les derniers articles publiés par les médias sont faux. Je ne succomberai pas à la provocation et resterai déterminée à défendre l’honneur de ma famille. Rester silencieuse donnerait raison aux mensonges. Les enfants, les familles et le monde entier me surveillent et je n’ai pas le droit d’abandonner. »

https://www.instagram.com/p/B0ZMWuRiIAe/

Avatar photo
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr