Visite dans l’Oppland : Haakon et Mette-Marit grimpent en montagne, au cœur de la Norvège

Le futur souverain norvégien a entamé une grande tournée dans l’Oppland, ce comté situé en plein cœur du pays. Il est de tradition, pour le roi et la reine de Norvège d’effectuer plusieurs voyages dans les comtés, au cours de l’année. Leur fils, le prince héritier Haakon compte bien faire perdurer cette tradition. Il a d’ailleurs déjà décidé d’entamer ses visites au plus vite. Avec son épouse, la princesse Mette-Marit, ils se sont rendus dans l’Oppland, dans la municipalité de Dovre.

« La princesse héritière et moi-même venons juste de commencer notre voyage dans ce que nous pouvons appeler le cœur même de la Norvège », a déclaré hier le prince héritier Haakon, en arrivant à Dovre, équipé pour partir en expédition. « Nous sommes ici au cœur de l’aventure, au plus profond de notre identité norvégienne et de l’histoire de notre pays. Notre constitution a même été scellée à Eidsvoll ».

Visite de Dovre par Haakon et Mette-Marit

Dovre est une municipalité montagneuse qui comprend aussi parc national. Près de 73% du territoire de Dovre se trouve dans des zones protégées et le sommet le plus haut, Snøhetta, qui se trouve en haut du massif du Dovrefjell, se situe à 2 286 mètres d’altitude. Haakon et Mette-Marit tenaient absolument à voir cette splendide nature et ils ont fait le chemin jusqu’à Tverrfjellhytta, au point de vue de Snøhetta, qui offre une vue incroyable sur toutes les montagnes. Le long du chemin, un certain nombre de dalles de pierre racontent l’histoire de Dovrefjell qui s’étend sur plus de 10 000 ans.

Haakon et Mette-Marit gravissent la montagne

Les voyageurs, les commerçants et les pèlerins empruntent la route du Dovrefjell depuis plus de 1000 ans. Progressivement, l’intensification des échanges commerciaux et des interactions nécessitait de meilleures routes et, à la fin des années 1600 et au-delà de ces années, la ville de Kongevegen a été construite sur la montagne Dovrefjell. Quatre pavillons situés le long de la route servent d’abri aux voyageurs qui effectuent ce voyage dangereux : Fokstugu, Hjerkinn, Kongsvold et Drivstua. Des efforts sont actuellement déployés pour en faire un sentier de promenade historique, pleine de connaissances, d’expériences et de valeurs.

Dovre abrite aussi des parties du dernier troupeau de rennes sauvages d’Europe. Les représentants du Wild Reindeer Center à Hjerkinn ont informé le prince héritier et la princesse héritière du travail de préservation des rennes sauvages en Norvège. 

Le sommet de Dovre au Viewpoint Snøhetta

Arrivés au sommet, Haakon et Mette-Marit on visité le pavillon d’observation appelé Viewpoint Snøhetta. Il a été conçu par le bureau d’architecture Snøhetta, en 2011. Le pavillon est ouvert 24 heures sur 24 pendant les mois d’été. Une grande surface vitrée offre aux visiteurs une vue magnifique sur le massif de Snøhetta au nord. Le bâtiment a remporté plusieurs prix internationaux depuis sa construction et a été nommé Bâtiment de l’année dans le monde en 2011.

La visite de Dovre s’est terminée par des discours au sommet de la montage. Des spectacles de danse et de musiques folkloriques étaient organisés. Le prince héritier Haakon a également prononcé un discours : « En Norvège, nous avons peut-être une responsabilité particulière et une occasion spéciale de mettre en valeur la nature à travers l’architecture. Nous avons des matériaux spéciaux pour la construction. Nous avons une nature qui mérite d’être appréciée – même avec un toit au-dessus de nos têtes. Nous pouvons être fiers de toute la beauté créée ces dernières années, à la fois par des œuvres d’art et des bâtiments architecturaux qui s’intègrent harmonieusement dans le paysage – souvent dans des endroits plutôt inaccessibles, comme ici. Cela ajoute une dimension supplémentaire à la qualité de vie exceptionnelle offerte par la nature. »

La suite de la visite de l’Oppland a lieu au village de bénévoles de Lesja.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr