Le palais Vladimir : le dernier palais construit pour un Romanov à Saint-Pétersbourg

Le palais Vladimir est un bâtiment surprenant au style italien, au bord de la Neva, en plein cœur de Saint-Pétersbourg. Renaissance à l’extérieur, cette grande façade cache des salles somptueuses aux styles éclectiques rococo, Louis XV et même mauresque. Le palais est la dernière construction réalisée pour un membre de la famille impériale avant la Révolution de 1917. Le palais a été construit pour le grand-duc Vladimir Alexandrovitch, fils d’Alexandre II.

Le palais Vladimir est situé au bord de la Neva, à côté du palais Michel. Ici photographié depuis l’autre rive, depuis la forteresse Pierre-et-Paul (Photo : Wikimedia Commons)

Lire aussi : La cathédrale Saint-Isaac de Saint-Pétersbourg : le projet qui mobilisa trois tsars de Russie

Un bâtiment Renaissance au bord de la Neva

De l’extérieur, on se croirait à Venise. Une immense façade rectangulaire se dresse devant une rue étroite, qui sépare le bâtiment de la Neva. La façade de style Renaissance cache bien des secrets. En contraste avec cette devanture sobre, l’intérieur est des plus riches : un boudoir de style mauresque, un salon Louis XV, des salles de style rococo et une salle de banquet dans la tradition des dorures russes,…

(Photo : Владимирский дворец)
(Photo : Владимирский дворец)

Ce palais a été construit à partir de 1867. Il faudra cinq ans à l’équipe d’architectes pour parvenir à terminer ces travaux colossaux pour le grand-duc Vladimir. Le grand-duc Vladimir Alexandrovitch (1847-1909) est le deuxième fils de l’empereur Alexandre II, et le frère cadet de l’empereur Alexandre III. L’homme d’influence, mécène et amateur d’art possédait une collection impressionnante d’œuvres en tous genres.

La bibliothèque en chêne (Photo : Ninara/Flickr/CC by 2.0)
La salle blanche richement décorée (Photo : Ninara/Flickr/CC by 2.0)

La salle de réception est de style néo-Renaissance, la salle à manger est gothique, la salle en chêne est de style nér-russe, la salle banche est rococo et le bureau est de style byzantin.

(Photo : Ninara/Flickr/CC by 2.0)

Le somptueux palais du grand-duc Vladimir Alexandrovitch

Le grand-duc Vladimir Alexandrovitch a épousé la princesse Marie de Mecklembourg-Schwerin, fille du souverain Frédéric-François II. Parents de cinq enfants, leur fils Cyrille, plus proche parent en vie du dernier empereur Nicolas II, deviendra le prétendant au trône de Russie après l’assassinat de la famille impériale. Le grand-duc Vladimir est l’arrière-grand-père de la grande-duchesse Maria Vladimirovna, actuelle prétendante au trône de Russie selon les règles de la Loi paulienne soutenue par les Légitimistes.

Le grand-duc Vladimir Alexandrovitch et son épouse avec leurs quatre enfants. Le fils ainé est mort à deux ans. Le grand-duc Vladimir est l’arrière-grand-père de la grande-duchesse Maria Vladimirovna. Son grand-père, Cyrille est assis sur le banc (Photo : Domaine public)
La grande-duchesse Maria Vladimirovna et son fils, le grand-duc Georges Mikhaïlovitch sont les descendants du grand-duc Vladimir Alexandrovitch, fils d’Alexandre II (Image : Histoires Royales)

Le bâtiment, situé dans le district de l’Amirauté, face à la forteresse Pierre-et-Paul sur l’autre rive de la Neva, abrite aujourd’hui la Maison des scientifiques Maxime Gorki. Grâce à sa fonction, le bâtiment est l’une des résidences Romonav qui a été la mieux préservée après la Révolution d’octobre.

(Photo : Ninara/Flickr/CC by 2.0)
La coupole de style byzantine (Photo : Ninara/Flickr/CC by 2.0)

À l’intérieur se trouve toujours l’impressionnante collection de pièces de porcelaine du grand-duc Vladimir. Le palais se visite sur invitation ou lors d’un événement organisé dans le bâtiment.

La salle blanche du palais Vladimir, occupée lors d’une réunion scientifique (Photo : Wikimedia Commons)

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr