Philippe et Mathilde : Interview intimiste exceptionnelle pour leurs 20 ans de mariage

Le 4 décembre prochain, le roi et la reine des Belges fêteront leurs 20 ans de mariage. Pour leurs noces de porcelaine, le couple royal a accepté de répondre à une interview exceptionnelle. C’est un fait rarissime que le souverain s’exprime de la sorte sur une question privée. C’est la RTBF qui a réussi à décrocher cette interview d’une quinzaine de minutes, tournée au château de Laeken où ils résident.

L’interview fera partie d’une émission documentaire spéciale intitulée « Le temps d’une histoire : Philippe et Mathilde 20 ans déjà », présentée par Patrick Weber. L’émission sera diffusée le vendredi 29 novembre à 20h20 sur La Une. Aujourd’hui, la RTBF a diffusé un extrait de 2 minutes, en guise de teaser. La chaine de télévision publique francophone a qualifié cette interview d’intimiste et a dévoilé que le roi Philippe et la reine Mathilde aborderont leurs fiançailles, leur mariage, leur vie de famille, leur rôle de parents et leur quotidien familial tout en étant à la tête du pays.

La reine Mathilde et le roi Philippe parlent de leurs fiançailles

Dans cet extrait diffusé en avant-première sur La Une, la roi Philippe explique par rapport à ses fiançailles : « On était évidemment comme sur un petit nuage. En plus il faisait très beau et tout était splendide. Mais ce qui me reste le plus c’est la période d’avant, où au fond on a annoncé les fiançailles mais on est resté cachés. On ne voulait pas encore tout de suite se montrer. Il y avait une date qui était prévue. On nous cherchait et nous, on n’était pas là. On était à deux dans un endroit retiré ; c’était un moment extraordinaire ».

Mathilde de Belgique se cachait dans une libraire pour ne pas être repérée avant l’annonce des fiançailles

La reine Mathilde, qui était encore Mathilde d’Udekem d’Acoz, à l’époque se souvient des fiançailles qui ont changé sa vie. « J’étais confrontée à une nouvelle vie que je ne connaissais pas du toutAnecdote assez cocasse : les bruits ont commencé sur moi le vendredi, trois jours avant la présentation officielle. Mais personne n’avait encore de photo ou quelque chose. Moi, sentant que je ne devais pas rester dans les lieux où on pourrait m’identifier, vous connaissez mon amour des livres ? Et bien, je me suis mise dans une librairie. J’entendais le ’Journal Parlé’ à la radio, dans la librairie, évoquant les fiançailles éventuelles du prince Philippe et moi je lisais ».

No Comments Yet

Leave a Reply