Morceau de cercueil de Napoléon, bicorne, bâton du couronnement : Pierre-Jean Chalençon présente sa collection au palais Vivienne

Tous les passionnés de Napoléon et tous les spectateurs d’Affaire conclue le savent, Pierre-Jean Chalençon est le plus grand collectionneur de pièces ayant appartenu à Napoléon. À l’occasion du bicentenaire de la mort de Napoléon, le truculent collectionneur a ouvert les portes de son palais parisien pour présenter quelques unes des pièces les plus improbables.

pierre-jean chalençon collection palais vivienne bicorne chapeau de napoléon
L’un des bicornes authentifiés de Napoléon dans la collection de Pierre-Jean Chalençon (Photo : Jerome Domine/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Les origines légendaires de Napoléon Bonaparte

La collection d’objets napoléons de Pierre-jean Chalençon

Pierre-Jean Chalençon, 50 ans, a ouvert les portes du palais Vivienne, un hôtel particulier du 18e siècle qu’il a acheté en 2015 pour 6 millions d’euros. En 2019, Voici citait une interview donnée à Télé 2 Semaines dans laquelle le brocanteur, ancienne star de l’émission de Sophie Davant Affaire conclue affirmait : « Je me suis endetté sur vingt ans. Pour rembourser, je dois dégager un chiffre d’affaires mensuel ». Pierre-Jean Chalençon organise donc chez lui des visites privées et payantes, le genre de prestations rendues compliquées en période de crise sanitaire.

pierre-jean chalençon collection palais vivienne cercueil de napoléon
Planche en acajou provenant du cercueil du Napoléon (Photo : Jerome Domine/ABACAPRESS.COM)

Peu de temps avant d’être empêtré dans l’affaire des repas clandestins en période de crise sanitaire, le fan absolu de Napoléon a accepté de faire visiter les lieux, montrant quelques uns des objets les plus précieux et improbables de sa collection. Parmi ces objets, il y a le bâton du couronnement, qui a servi lors du sacre de Napoléon 1e, à Notre-Dame de Paris, le 2 décembre 1804.

Le Sacre de Napoléon en 1804 à Paris (Image : domaine public)
pierre-jean chalençon collection palais vivienne bâton de couronnement
Pierre-Jean Chalençon tient le bâton de sacre de Napoléon dans les mains (Photo : Jerome Domine/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Qui étaient vraiment les ancêtres de Napoléon ? Les origines de la famille Bonaparte

Le palais Vivienne regorge d’objets ayant appartenu à Napoléon

Dans sa collection, Pierre-Jean Chalençon possède aussi un exemplaire de l’album de mariage de Napoléon 1e, une sorte d’album illustré, qui a été offert personnellement au tsar Alexandre 1er. Le palais Vivienne regorge de livres anciens, comme le code civil de Napoléon, et de meubles qui ont vécu. Le collectionneur possède notamment le trône et la chaise de l’empereur sur laquelle il s’asseyait aux Tuileries ou encore une assiette en porcelaine de Sèvres du service de style égyptien de l’impératrice Joséphine.

Le trône de Napoléon exposé au Palais Vivienne (Photo : Jerome Domine/ABACAPRESS.COM)

Selon Le Figaro, le dandy chineur possède 2000 objets de l’Empire et souvenirs. Mais la star de toutes ses pièces de collection est très certainement le fameux chapeau de Napoléon. Le bicorne avait été porté par l’empereur lors de la bataille d’Eissling en 1809. Il avait été en possession du général Moutton, maréchal et pair de France, décédé en 1838.

Le prix de ce bicorne est inestimable, quand on sait qu’en 2018, un chapeau en très mauvais état « attribué » à Napoléon a été vendu aux enchères à 280 000 euros. L’authenticité du chapeau n’avait même pas pu être garantie par le commissaire-priseur qui pensait le vendre 30 000 euros. Le Soir rappelle que le dernier chapeau authentique (plus d’une centaine sont attribués à l’empereur mais seuls 19 sont authentifiés) a été vendu en 2014 à un Sud-Coréen qui est monté jusqu’à 1,884 million d’euros pour l’obtenir, se battant contre une enchérisseuse chinoise. Le bicorne était authentifié et provenait de la collection du Palais princier de Monaco.

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr