Le roi Albert II et Paola à la Fête du roi avec le prince Lorenz

Ce 15 novembre, jour de la Fête du roi en Belgique est assez morose. Sous un froid presque hivernal, seuls quelques dizaines de Belges avaient fait le déplacement jusqu’à la cathédrale Saints-Michel-et-Gudule à Bruxelles. Le roi Albert II et la reine Paola, ainsi que leur gendre, le prince Lorenz, étaient les seuls représentants de la famille royale belge en ce jour de Fête. Les quelques badauds et fans de la famille royale se sont retrouvés déçus de ne pas, ou presque pas, apercevoir l’ancien roi, qui est directement rentré dans la cathédrale, sans même saluer les Belges venus le voir.

Le roi Albert II déposé devant l’entrée de la cathédrale en voiture

Un dispositif de sécurité important avait été mis en place tout autour de la cathédrale, censé permettre aux Belges de se réunir derrière des barrières pour apercevoir le roi Albert et la reine Paola avant leur entrée dans la cathédrale. Les conditions de santé du roi Albert, 85 ans, ne lui permettent plus de monter les marches et il a été emmené en voiture jusque devant l’entrée.

Une famille royale restreinte pour la Fête du roi 2019

À 10 heures, l’archevêque Jozef De Kesel a débuté la messe. L’office religieux a duré une heure. Le prince Lorenz et ses beaux-parents étaient seuls à l’avant de la cathédrale. Le prince Laurent et son épouse, la princesse Claire n’ont pas donné d’explications quant à leur absence. L’attitude du prince Laurent avait été très critiquée l’année dernière. La princesse Astrid, quant à elle, a expliqué ne pas pouvoir venir car elle devait se préparer pour sa mission économique qu’elle effectuera dans deux jours en Chine. Quant au roi Philippe, il est de tradition que le souverain ne participe pas, ne pouvant pas se fêter lui-même.

Les princes héritiers mis à l’honneur lors de la Fête du roi

Après la messe, la famille royale est attendue au Palais de la nation, dans l’hémicycle du parlement. Après les discours des présidents de la Chambre et du Sénat, Patrick Dewael et Sabine Laruelle, et de la Première ministre, Sophie Wilmès, une séance académique est prévue, durant laquelle une conférence sera donnée par l’historienne Gita Deneckere. Cette professeure de l’Université de Gand a notamment écrit un livre consacré à Léopold Ier. Le thème du débat de cette année tournera autour de la question des princes héritiers de Belgique. Un thème qui fait écho à la majorité de la princesse Elisabeth, qui a été célébrée en grandes pompes, il y a quelques semaines.

https://www.facebook.com/SenaatSenat/photos/pcb.2386880878242625/2386880614909318/?type=3&theater
https://www.facebook.com/SenaatSenat/photos/pcb.2386880878242625/2386880641575982/?type=3&theater

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.