3,8 millions € accordés au nouveau roi des Zoulous pour le fonctionnement de sa monarchie

Le budget annuel du gouvernement de la province de KwaZulu-Natal a été annoncé ce vendredi 14 mai 2021. L’annonce du budget est tombé quelques jours après l’ascension sur le trône du nouveau roi Misuzulu. Le roi des Zoulous aura droit à 66 millions de rands, soit environ 3,8 millions pour faire fonctionner sa monarchie cette année. Il s’agit d’une diminution par rapport à l’année dernière.

Le nouveau roi Misuzulu kaZwelithini reçoit en audience le Premier ministre du KwaZulu-Natal, Sihle Zikalala, pour discuter du budget annuel accordé à la monarchie zouloue (Photo : Gouvernement KwaZulu-Natal)

Un budget revu à la baisse pour la première année de règne de Misuzulu

Pour l’année 2021-2022, la province de KwaZulu-Natal a réalisé des prévisions d’un budget total de 800 millions de rands, soit environ 47 millions d’euros. Le gouvernement provincial divise ensuite son budget et alloue une somme à différents portefeuilles. De cette somme globale, 66,074 millions de rands, soit environ 3,8 millions d’euros, servira au fonctionnement de la Maison royale. La monarchie traditionnelle zouloue bénéficiera donc de cette somme pour couvrir l’ensemble de ses frais dans l’année.

Il s’agit d’une diminution de budget de plus de 5,2 millions de rands, soit plus de 300 000 euros, par rapport à l’année dernière. La crise sanitaire a affecté le budget gouvernemental, mais la crise n’étant pas encore résolue, les prévisions indiquent une moins grande nécessité de budget pour couvrir les frais de représentation, qui sont moindres en cette période.

Annonce de la répartition des portefeuilles gouvernementaux pour l’année 2021-2022 par le gouvernement du KwaZulu-Natal (Photo : Gouvernement KwaZulu-Natal)

Le Premier ministre du KwaZulu-Natal a annoncé les chiffres ce 14 mai et est venu les présenter en personne au nouveau roi Misuzulu kaZwelithini, qui vient de succéder à son père la semaine dernière, après la mort de ce dernier survenue au mois de mars.

La Maison royale et le Premier ministre ont confirmé que cet argent servira aussi cette année à organiser la cérémonie de couronnement du nouveau roi, qui devrait avoir lieu dans les prochaines semaines. Il s’agira d’un événement majeur pour les Zoulous, dont la dernière cérémonie de couronnement date d’il y a 50 ans, lorsqu’en décembre 1971, le roi Goodwill Zwelithini fut couronné.

Le roi Misuzulu est monté sur le trône la semaine dernière, lors de la lecture du testament de sa mère, décédée subitement alors qu’elle assurait le rôle de régente depuis quelques semaines, après la mort de son époux. Le nouveau roi Misuzulu a épousé sa compagne de longue date Ntokozo Masyiela dans la foulée, afin d’offrir une reine aux Zoulous.

3,8 millions € pour la monarchie zouloue en 2021-2022

L’article 212 de la constitution sud-africaine reconnait un certain nombre de royaumes traditionnels, dans lesquels les monarques occupent un réel rôle de médiateur au niveau local et un rôle symbolique, en tant que garant de la préservation culturelle de leur tribu. Le roi Misuzulu Zulu est le souverain du peuple zoulou, anciennement regroupé dans le Zoulouland, qui aujourd’hui fait partie de la province sud-africaine du KwaZulu-Natal. Parmi les royaumes traditionnels, celui des Zoulous est le plus important en terme de population. La population étant majoritairement regroupée dans la province du KwaZulu-Natal, la famille royale zouloue a été attribuée comme souveraine de ce territoire, le roi des Zoulous agissant comme un monarque constitutionnel. Par exemple, c’est le roi qui ouvre chaque nouvelle année parlementaire, comme en Norvège, aux Pays-Bas ou au Royaume-Uni.

Après des siècles de clans et tribus dirigés par un chef, le royaume des Zoulous (ou Empire zoulou) fut un État reconnu lorsqu’il acquit son indépendance en 1816. Au milieu de son règne, en 1883, le roi Cetshwayo kaMpande vit son royaume devenir le Zoulouland et passer sous le contrôle britannique. Lorsque l’Afrique du Sud prit son indépendance en 1961, la république reconnut également une liste de royaumes traditionnels. Les Zoulous représentent un cinquième des habitants d’Afrique du Sud. Le roi des Zoulous est également propriétaire d’un dixième de la population sud-africaine, possédant d’innombrables terres et propriétaire dans tour le pays avec sa fiduciaire dont le souverain en est l’unique mandataire.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr